Disney s’allie avec Apple pour vendre ses films sur Internet

486

Après la musique, les clips vidéo et les séries télévisées, le groupe Apple a annoncé 12 septembre 2006 le lancement aux Etats-Unis d’iTunes 7, un site de téléchargement légal de films (entre 9,99 et 14,99 dollars) qui accompagnera le lancement en 2007 d’un nouvel iPod vidéo. Un système est également prévu, l’iTV, pour lire de l’iPod vers le téléviseur les films ainsi téléchargés.

La percée d’Apple sur le marché naissant du téléchargement de films risque toutefois d’être plus difficile que sur le marché de la musique en ligne. En effet, face aux téléchargements illégaux de musique, Apple avait facilement passé des accords avec les maisons de disques, toutes en échec sur le Web et prêtes à accepter des tarifs inférieurs à ceux du marché de la distribution physique. Pour le cinéma, les choses ne sont pas si simples : les DVD se vendent très bien et la concurrence est en place qui pousse les majors à demander des tarifs plus élevés. Or le succès d’un site de téléchargement dépend de la richesse de son catalogue. Apple, qui s’appuie sur son alliance avec Disney (studios Disney, Touchstone, Miramax, Pixar), devra ainsi faire face au lancement par Amazon.com de son site de téléchargement de films. Manifestement plus conciliant, Amazon a déjà passé des accords avec sept majors hollywoodiennes dont 20th Century Fox, Warner, Universal, Sony Pictures et MGM. Enfin, l’iPod vidéo ne sera pas seul sur le marché des lecteurs vidéo portables, Microsoft lance la commercialisation en novembre 2006 de Zune, son baladeur vidéo. Apple vient toutefois d’annoncer que 125 000 films ont été téléchargés sur iTunes une semaine après le lancement du nouveau service.

Sources :

  • « Vidéo à la demande : le scénario d’Apple déçoit », Christophe Alix, Libération, 14 septembre 2006.
  • « Apple va vendre des films à télécharger sur Internet », Nicole Vulser, Le Monde, 14 septembre 2006.
  • Ecran Total n° 626, 27 septembre 2006.

LAISSER UN COMMENTAIRE