… et Microsoft s’attaque à Google Book Search en lançant Live Search Book

473

La guerre entre Microsoft et Google se joue désormais sur tous les terrains. Microsoft a en effet lancé, le 7 décembre 2006, son moteur de recherche de livres numérisés baptisé Live Search Book, lequel concurrence directement la bibliothèque numérique de Google. La stratégie retenue par Microsoft diffère cependant du service Google Book Search, lancé initialement en août 2005 sous le nom de Google Print. Alors que Google met en ligne les livres numérisés tombés dans le domaine public ainsi que des livres protégés par le copyright, parfois sans autorisation préalable des éditeurs, Microsoft revendique une approche respectueuse des droits de propriété intellectuelle.

Live Search Book propose comme Google les livres tombés dans le domaine public, mais le moteur de recherche de Microsoft ne met à disposition les livres encore sous copyright qu’après avoir obtenu l’accord des ayants droit. Refusant l’argument de la « liberté de citation » invoqué par Google dans les procès que lui ont intenté les éditeurs, notamment l’Association of American Publishers, Microsoft a préféré rejoindre l’organisation Open Content Alliance (OCA), créée fin 2005, pour s’opposer à la solution privée de Google sur les livres numérisés.

L’Open Content Alliance numérise des ouvrages dans le respect du droit d’auteur et les met librement à disposition des particuliers et des entreprises, lesquelles peuvent en faire un usage commercial. Microsoft a promis à l’Open Content Alliance de lui apporter 150 000 ouvrages supplémentaires. Mais la stratégie de Microsoft avec Live Search Book ressemble en fait à celle de Google. Pour constituer son catalogue, le géant de Seattle a en effet passé des accords de numérisation avec des fonds publics américains, canadiens et britanniques, qu’il s’agisse de l’université de Californie, de la New York Library, de l’université de Toronto ou encore de la British Library. Et Microsoft comme Google comptent financer leur bibliothèque numérique en insérant des espaces publicitaires sur les pages de leur moteur de recherche. En revanche, la démarche légaliste de Microsoft lui permet de proposer tous les livres en téléchargement intégral, alors que Google se voit aujourd’hui obligé de ne proposer que les sommaires des livres protégés par le copyright. Google vient toutefois d’annoncer, le 10 janvier 2007, un nouveau partenariat avec la Bibliothèque nationale de Barcelone (BNB) et quatre autres bibliothèques catalanes, après celui déjà passé avec la bibliothèque de Madrid, ce qui lui permettra d’étoffer son offre en accès libre de titres en langue espagnole.

Sources :

  • « Microsoft lance une bibliothèque numérique rivale de Google », AFP in http://www.tv5monde.org, 7 décembre 2006.
  • « Microsoft se rêve aussi en bibliothèque de Babel », Aude Carasca, La Croix, 12 décembre 2006.
  • « Google signe un accord avec cinq bibliothèques catalanes », Marie-Laëtitia Bonavita, Le Figaro, 11 janvier 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE