Après l’Italie et la Grande-Bretagne, Vanity Fair s’adapte au marché allemand

528

Après avoir lancé des éditions du magazine américain Vanity Fair en Italie et en Grande-Bretagne, Condé Nast, son éditeur, poursuit sa conquête de l’Europe en lançant, le 8 février 2007, une déclinaison allemande de son magazine. A l’inverse de l’édition américaine, mensuelle, le Vanity Fair allemand est un hebdomadaire qui concurrence directement les grands de l’édition magazine en Allemagne, notamment Stern et Gala, édités par Gruner + Jahr, ainsi que Bunte et Focus, édités par Burda.

Face à cette nouvelle concurrence, Gruner + Jahr a réagi en lançant un mensuel baptisé Park Avenue, qui reprend la thématique haut de gamme de Vanity Fair. En effet, ce dernier vise essentiellement les jeunes actifs urbains et propose plus de 300 pages dont une centaine de pages de publicité haut de gamme. Les premiers chiffres sont d’ailleurs encourageants : avec un investissement de 50 millions de dollars, Condé Nast espère diffuser en moyenne 120 000 exemplaires du Vanity Fair allemand pour être rentable. Près de 500 000 exemplaires du premier numéro ont déjà été vendus pour un prix de lancement d’un euro. Reste à savoir si le magazine culte saura se maintenir à un niveau suffisamment élevé pour pérenniser son activité dans un marché allemand de la presse magazine très encombré.

Source :

  • « “Vanity Fair” à l’assaut de l’Allemagne », Pierre Bocev, Le Figaro, 9 février 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE