Augmentation de la fréquentation des salles de cinéma en Europe

530

Les chiffres de l’Observatoire européen de l’audiovisuel s’avèrent optimistes quant à la fréquentation des salles de cinéma en Europe, en hausse de 4 % (chiffre pondéré à 3,6 %) pour l’année 2006, selon les estimations communiquées fin février 2007.

A l’évidence, le cinéma en salle échappe au climat morose qui caractérise les ventes de DVD, se distinguant tout à la fois par la qualité des films proposés et des salles pour les visionner. C’est du moins en fonction de ce critère de l’offre que Serge Siritzky, directeur d’Ecran Total, explique le succès du cinéma en salle en France, avec deux fois plus d’entrées qu’en Italie depuis les années 1980, où justement les exploitants sont moins dynamiques (jusqu’en 2006, les salles italiennes fermaient l’été, les exploitants considérant que les spectateurs italiens ne vont pas au cinéma durant cette période).

Sur l’année passée, les Européens, y compris les Suisses, les Norvégiens, les Turcs et les Russes, ont été plus nombreux à aller au cinéma qu’en 2005 avec 924 millions d’entrées en salle (892 millions en 2005). Sur les vingt pays étudiés par l’Observatoire européen de l’audiovisuel, 17 sont en croissance, dont la France, avec une fréquentation en hausse de 7,5 %. L’Allemagne affiche également une bonne santé avec une hausse de fréquentation de 7,4 %. Quant aux trois autres grands marchés européens, leurs performances sont mitigées, ou mauvaises, avec une faible hausse de 1,7 % de la fréquentation en Italie et des baisses de fréquentation de 4,7 % et 4,9 % pour l’Espagne et la Grande-Bretagne. Les pays d’Europe centrale et orientale connaissent, quant à eux, des hausses record, à nuancer toutefois du fait de la taille de leurs marchés : + 98 % pour la Lituanie, + 54,3 % pour la Slovaquie, + 40,2 % pour l’Estonie. Enfin, des marchés plus matures, comme en Autriche et en Finlande, affichent une croissance à deux chiffres, respectivement + 10,6 % et + 11,5 %.

Selon l’Observatoire européen de l’audiovisuel, les films nationaux ont contribué à cette hausse de la fréquentation des salles de cinéma en Europe en 2006, notamment en Allemagne et en France. Dans l’Hexagone, les films français comptent pour 45 % du marché (84 millions d’entrées), presque à égalité avec les films américains (45,8 % en 2006). En Allemagne, trois films nationaux se classent parmi les 10 premiers films en nombre d’entrées. Les productions nationales se sont également faites remarquer en Finlande (23 % des entrées, contre 15 % en 2005), en Estonie et en Slovénie.

Sources :

  • « Fréquentation en hausse dans les cinémas européens en 2006 », AFP in tv5monde.org, 22 février 2007.
  • « La fréquentation des salles européennes a augmenté de 4 % en 2006 », Le Monde, 23 février 2007.
  • « Les perspectives de croissance du marché du films de cinéma », Serge Siritzky, Ecran Total, n° 660, 23 – 29 mai 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE