Le moteur de recherche français Exalead perd du terrain face à Google

511

Confronté à la domination mondiale de Google (64,2 % de parts de marché dans le monde en février 2007), de Yahoo! Search (17,1 % de parts de marché) ou encore de Windows Live (7 % de parts de marché), le moteur de recherche français Exalead n’est plus associé, depuis le 1er avril 2007,au portail AOL France, le contrat liant les deux sociétés n’ayant pas été renouvelé. Il s’agit d’un coup dur pour Exalead qui se prive en même temps de l’accès aux 2 millions d’abonnés à l’offre Internet de Neuf Cegetel. En effet, le portail AOL doit être installé par défaut au- près des abonnés du FAI après que Neuf Cegetel ait racheté AOL France en septembre 2006 (voir Revue européenne des médias n°0).

Pour AOL, qui utilisait la technologie Google partout dans le monde sauf en France, il s’agit d’une rationalisation de son activité. Quant à Exalead, qui a levé 12 millions d’euros en janvier 2007 auprès de son investisseur historique Qualis, le lancement de son nouveau site et l’internationalisation du moteur de recherche deviennent décisifs. Avec 1 million de visiteurs uniques par mois, Exalead bénéficie toutefois d’une forte croissance. En 2006, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros, en hausse de 68,4 % par rapport à 2005. Associé au projet de moteur de recherche européen multimédia baptisé Quaero, mais qui n’a toujours pas reçu l’aval de Bruxelles, Exalead a également lancé, au mois de mai 2007, une version bêta de sa nouvelle fonction de recherche de vidéos qui indexe notamment les contenus des sites d’échange de vidéos comme YouTube, DailyMotion, Kewego ou encore Metacafe.

Sources :

  • « AOL France abandonne Exalead et choisit Google », E.P., Les Echos, 14 mars 2007.
  • « A la recherche du prochain Google », Emmanuel Paquette, Les Echos, 24 avril 2007.
  • «Exalead inaugure son moteur de recherche de vidéos », Karine Solovieff, 01net., 10 mai 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE