Pays-Bas : canular et téléréalité sensibilisent au don d’organes

560

Avant même sa diffusion, l’émission a suscité l’inquiétude, parfois l’indignation des milieux politiques néerlandais. Produite par Endemol et diffusée le 1er juin 2007 sur la chaîne publique BNN, l’émission baptisée « Le grand show du donneur » devait mettre en présence Lisa, une femme atteinte d’une maladie incurable, et trois malades en attente de greffe du rein, Lisa devant, au terme du jeu, choisir le malade qu’elle sauvera par un don d’organe à l’occasion de sa mort. Sauf que Lisa était une actrice, que les malades étaient au courant du canular, et que les Hollandais ont découvert la vérité seulement quelques minutes avant la fin de l’émission. Le sentiment de mauvais goût évacué une fois la vérité mise au jour, le programme de téléréalité de la provocatrice chaîne publique BNN a finalement fait l’objet d’éloges pour avoir mis en lumière les difficultés des malades face à la baisse du nombre de donneurs aux Pays-Bas.

Cette émission, après l’annonce de l’éclatement de la Belgique par la RTBF (voir le n°1 de La revue européenne des médias, février 2007), met en lumière un phénomène nouveau : l’implication de la télévision dans le débat public par le moyen du jeu et du canular, loin des critères traditionnels de l’information, mais à coup sûr au plus près des émotions des téléspectateurs. Ces deux moyens de sensibilisation, tant qu’ils cohabitent de manière séparée, semblent pour l’instant plus complémentaires qu’opposés.

Sources :

  • « Aux Pays-Bas, la télé-réalité joue avec le don d’organe », Jean-Pierre Stroobants, Le Monde, 31 mai 2007.
  • « Les Néerlandais piégés par un jeu télévisé sur la greffe du rein », J-P. S., Le Monde, 3-4 juin 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE