Avec le rachat de Media & Broadcast, TDF devient le leader européen de la diffusion audiovisuelle

419

Annoncée le 8 novembre 2007, l’acquisition par TDF du leader allemand de la diffusion audiovisuelle, Media & Broadcast, propulse l’opérateur français à la place de numéro un européen du secteur. La transaction, à hauteur de 850 millions d’euros, permet à Deutsche Telekom, qui contrôlait Media & Broadcast, de se séparer d’un actif considéré comme non stratégique, alors même que le leader européen des télécommunications rencontre de grandes difficultés sur son marché national.

Le rachat de Media & Broadcast par TDF s’inscrit dans la stratégie d’internationalisation de l’ancienne filiale de France Télécom. En effet, depuis son arrivée à la tête de l’entreprise, en mai 2006, Michel Combes, le PDG de TDF, réorganise le groupe français pour l’imposer en Europe. Après avoir racheté Antalis, son concurrent français, en septembre 2006, TDF s’est successivement emparé, en janvier 2007, des activités de diffusion audiovisuelle de KPN, l’opérateur historique de télécommunications néerlandais puis, en mai 2007, de l’opérateur de diffusion hongrois Antenna Hungria, racheté à Swisscom. Ces opérations, réalisées respectivement pour près de 10 millions d’euros et quelque 330 millions d’euros pour Antenna Hungria, sont sans commune mesure avec l’investissement consenti pour acquérir Media & Broadcast.

Le leader allemand de la diffusion audiovisuelle donne en effet à TDF une dimension nouvelle : l’entité allemande compte 1200 salariés, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros en 2006 et dispose, sur un des principaux marchés européens, de nombreuses licences de diffusion. Media & Broadcast couvre l’Allemagne en diffusion analogique, est présent dans la diffusion numérique terrestre (TNT à la norme DVB-T) et dispose d’une licence pour la diffusion de la télévision mobile personnelle à la norme DVB-H. Par ailleurs, Media & Broadcast est aussi présent dans la diffusion radiophonique analogique et numérique, notamment sur les services en T-DAB et T-DMB. Le groupe propose également des services de diffusion par satellite. Ses clients sont, pour la télévision, les principaux éditeurs allemands (ARD, ZDF, RTL, ProSiebenSat.1), pour la radio l’ARD et Deutschland Radio, enfin T Systems, BT BroadCast, SES Astra, GlobeCast, KabelDeustchland et Telefonica pour les services de satellite.

Ces activités renforcent ainsi TDF sur son cœur de métier et permettent au groupe français de réaliser désormais plus de la moitié de son chiffre d’affaires hors du territoire national, lequel devrait s’élever à 1,6 milliard d’euros en 2007 après prise en compte de l’intégration de Media & Broadcast. Pour Michel Combes, cette opération permet à TDF d’« avoir atteint la taille critique en Europe », de nouvelles acquisitions restant envisageables, notamment dans les pays limitrophes de l’Allemagne et en Italie. En définitive, les acquisitions successives de TDF auront permis au groupe français de doubler de taille en une année.

Sources :

  • « TDF met un pied aux Pays-Bas en acquérant l’activité de diffusion audiovisuelle de KPN », Enguérand Renault, Les Echos, 25 janvier 2007.
  • « TDF rachète à Swisscom l’opérateur de diffusion hongrois Antenna Hungria, pour 327,5 millions d’euros », La Correspondance de la presse, 10 mai 2007.
  • « TDF s’impose en Europe dans la diffusion audiovisuelle », Frédéric Schaeffer, Les Echos, 9 novembre 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE