Belgique : une fiction trop réaliste déprogrammée sur la RTBF

441

Un an après son premier passage à l’antenne très controversé (voir le n°1 de La revue européenne des médias, février 2007), le faux journal de la RTBF Bye-bye Belgique réalisé par Philippe Dutilleul n’a pas obtenu l’autorisation des représentants des partis politiques belges, administrateurs du service public de radiotélévision, d’être rediffusé comme prévu le 13 décembre 2007. Il a été jugé « inopportun » de présenter à nouveau ce faux journal télévisé antiséparatiste, alors que le pays connaît une crise politique sans précédent depuis les dernières élections de juin 2007.

Néanmoins, les deux reportages proposés à la place, un making of du faux journal et une enquête sur les atermoiements des hommes politiques, soulignent le réalisme de Bye-bye Belgique. Ces deux émissions montrent des scènes bien réelles de la vie politique belge, qui semblent pourtant sortir tout droit du faux journal interdit de diffusion. Un extrait notamment montre les élus francophones quittant la salle où siège une commission parlementaire, salués d’un bye-bye de la main par un élu flamand d’extrême-droite, après le vote quasi unanime des Flamands en faveur de la scission de l’arrondissement bilingue de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Interdite de rediffusion et de revente depuis un an, l’émission aujourd’hui déprogrammée est pourtant disponible en DVD édité par la RTBF et distribué par deux quotidiens.

Source :

  • « Un an après, la RTBF renonce à rediffuser “Bye-Bye Belgium” », Jean-Pierre Stroobants, Le Monde, 15 décembre 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE