Italie : Il Sole 24 ORE entre en Bourse pour financer son développement international

438

La Confindustria, le syndicat du patronat italien, qui détient le premier quotidien économique du pays, Il Sole 24 ORE, décidait, en mars 2007, d’introduire son groupe de presse en Bourse afin de bénéficier de l’engouement des investisseurs pour l’information économique et financière. Le 19 novembre 2007, une offre publique d’actions était lancée, qui s’est achevée le 30 novembre, pour céder jusqu’à 30,5 % du capital, le solde restant détenu par la Confindustria. Limitée à 2 % du capital pour les nouveaux actionnaires, la vente de titres devait rapporter au groupe Il Sole 24 ORE entre 517 et 630 millions d’euros, tout en préservant le contrôle de la Confindustria sur les orientations stratégiques du groupe.

Après avoir été souscrit 1,4 fois par les investisseurs italiens, le capital cédé l’a finalement été à hauteur de 5,75 euros par action, soit un apport total de 232 millions d’euros. Introduit à la Bourse de Milan le 6 décembre 2007, le cours de l’action s’affichait en léger recul pour son premier jour de cotation, dans un contexte économique et boursier tendu sur la fin d’année.

Cette augmentation de capital devrait permettre au groupe Il Sole 24 ORE de financer sa stratégie de développement à l’international et de se renforcer sur son marché national. En effet, la Confindustria laissera au sein du groupe les 232 millions d’euros récoltés pour qu’il puisse procéder à des acquisitions, notamment dans ses activités tournées vers les professionnels.
Leader sur le marché italien de la presse économique quotidienne avec le quotidien éponyme, diffusé à près de 350 000 exemplaires, le groupe Il Sole 24 ORE est de fait un groupe multimédia, qui ne réalise plus que 52 % de son chiffre d’affaires dans l’édition, sur un total de 510 millions d’euros en 2006. Le groupe Il Sole 24 ORE, outre des gratuits à Milan et à Rome et des publications professionnelles à vocation économique et juridique, contrôle également Radio 24, laquelle revendique 1,8 million d’auditeurs, un site Web et une agence de presse économique et financière, Radiocor, leader en Italie.

Si de nombreux quotidiens italiens sont cotés en Bourse, à l’instar du Corriere della Sera, propriété du groupe RCS, ou encore d’Il Messagero, propriété de Gaetano Caltagirone, Il Sole 24 ORE est un cas à part. Le groupe occupe la quatrième place dans la presse italienne, derrière RCS, Mondadori et L’Espresso, mais il se distingue par des activités diversifiées. A cet égard, son entrée en Bourse s’inscrit dans sa stratégie de développement à l’international, notamment dans l’édition professionnelle et les services aux entreprises, plutôt que dans une logique de financement de ses activités de presse quotidienne. Les pays d’Europe du Sud sont visés par ce plan de développement, qu’il s’agisse de l’Espagne, de l’Europe orientale ou de la Turquie. A cette occasion, le groupe Il Sole 24 ORE ambitionne de doubler son chiffre d’affaires en trois ans.

Sources :

  • « Il Sole veut doubler son chiffre d’affaires en 3 ans »,Marie-Laure Cittanova, Les Echos, 12 avril 2007.
  • « Il Sole 24 ORE lance son processus d’introduction en Bourse », G.P., Les Echos, 22 août 2007.
  • « Il Sole 24 ORE entre à la Bourse de Milan », Salvatore Aloise, Le Monde, 20 novembre 2007.
  • « L’éditeur Il Sole 24 ORE défie la Bourse », Frank Paul Weber, La Tribune, 21 novembre 2007.
  • « Il Sole décroche pour son premier jour en Bourse », La Tribune, 7 décembre 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE