Le « vrai faux président » de Facebook

447

Un Français a été élu « premier président de Facebook » dans la nuit du 31 décembre 2007 avec quelque 9 156 voix des 143 000 votes exprimés sur 100 millions d’internautes électeurs. Le privilège émanant de la fonction tiendrait, selon l’élu, à la possibilité de diffuser ses idées à travers le monde en postant des messages sur un site dédié au président international de Facebook, pour une période de quatre mois. Son programme s’appuie sur « trois chantiers internationaux » : valoriser la tolérance entre les trois religions monothéistes, combattre l’illettrisme et l’analphabétisme, valoriser la francophonie.

L’annonce de l’élection mondiale d’un « président de Facebook », pour la première fois sur Internet, est pour le moins surprenante. Mais plus inattendue encore est l’ampleur du bruit médiatique qu’elle a suscité en France. Durant les premiers jours de l’année 2008, l’information se répand rapidement sur le Web, mais elle est également relayée par de très nombreux médias écrits et audiovisuels nationaux, pour la plus grande satisfaction de l’intéressé qui, en costume de vrai candidat, fait réellement campagne sur les plateaux de télévision, à la radio et dans la presse. Tout le monde y a cru ou presque.

A l’origine de ce pseudo-événement, le lancement, fin août 2007, d’un programme à télécharger sur Internet donnant la possibilité aux facebookers d’élire leur président juste quand Facebook annonçait son intention de revendre aux annonceurs les données personnelles des membres du réseau. Facebook tente après-coup de minimiser le malentendu causé par un simple jeu virtuel.
Certes, rien de bien important, une fois le tour déjoué : il n’en reste pas moins que l’imposture a été générale et que la principale victime est sans doute la crédibilité des médias.

Sources :

  • « Un Français devient “président du monde” sur Facebook », Delphine de Mallevoüe, Le Figaro, 3 janvier 2008.
  • « L’homme qui se croyait président…de Facebook », Philippe Crouzillacq, 01net.com, 4 janvier 2008.
  • « Ubu, président de Facebook », Olivier Dumons, lemonde.fr, 14 janvier 2008.
  • « Le président “fantoche” de Facebook fustige les médias qui l’ont cru », Jean-Marc Manach, Le Monde, 15 janvier 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE