Les Prix du cinéma européen récompensent l’identité européenne

395

Lux, comme lumière et Lumière comme le patronyme des deux Français inventeurs du 7e art, voilà le nom choisi par le Parlement européen pour désigner la nouvelle récompense cinématographique qu’il a décerné en octobre 2007 afin de célébrer les 80 ans du premier film parlant. Parmi les 800 films produits en Europe entre mai 2006 et mai 2007, trois ont été sélectionnés par un jury de professionnels européens nommés par le Parlement. Les critères retenus furent l’universalité des valeurs européennes et/ou la diversité culturelle du continent et/ou encourager le débat sur l’intégration. Les 785 députés ont eu à départager. De l’autre côté, le film allemand de Fatih Akin ; 4 mois, 3 semaines, 2 jours du Roumain Cristian Mungiu et Belle toujours du Portugais Manuel de Oliveira, seuls ceux qui avaient vu les trois films avaient accès au scrutin.

Le premier Prix Lux dans son édition 2007 a été attribué au film du réalisateur Fatih Akin. Le lauréat s’est vu remettre, par le président du Parlement Hans-Gert Pöttering, un trophée représentant une pellicule de film enroulée sur elle-même à la forme de la Tour de Babel biblique. L’objectif de ce prix est de favoriser la circulation des œuvres européennes au sein de l’Europe. Dans un marché fragmenté notamment par la diversité des langues, les films nationaux sont peu exportés et ne parviennent pas à rivaliser avec les blockbusters venus d’Outre-Atlantique. Ainsi le film primé sera sous-titré dans les 23 langues officielles de l’Union européenne sous forme de copies 35 mm grâce à un budget de 100 000 euros affecté à cet effet par le Parlement. Un succès public de ce film constituerait un pas en avant vers l’intégration d’une culture proprement européenne, les citoyens-spectateurs faisant écho à leurs élus.

De l’autre côté a été récompensé deux fois au festival international du film de Cannes avec le Prix du meilleur scénario et le Prix du jury œcuménique. Fatih Akin a également reçu le Prix européen du scénario décerné par l’Académie européenne du film en décembre 2007. Présidée par le réalisateur allemand Wim Wenders, l’Académie européenne du film (ou European Film Awards) s’est déroulée à Berlin pour sa 20e édition, en décembre 2007. La cérémonie alterne d’une année à l’autre entre une grande ville européenne et Berlin, ville où a eu lieu la première cérémonie, avant la chute du Mur, en 1988. Elle rassemble désormais 1 800 membres originaires de toute l’Europe ainsi que des cinéastes israéliens et palestiniens. Cette manifestation connaît un réel succès en Allemagne et dans les pays d’Europe de l’Est (voir le n°1 de La revue européenne des médias, février 2007). Le Prix du film européen 2007 a été attribué à 4 mois, 3 semaines et 2 jours du Roumain Cristian Mungiu, Palme d’or du Festival de Cannes 2007. Cristian Mungiu a également reçu le Prix du réalisateur européen. Le prix de l’actrice européenne a récompensé la Britannique Helen Mirren pour son rôle d’Elisabeth II dans le film de Stephen Frears The Queen et celui de l’acteur européen, l’Israélien Sasson Gabai dans le film franco-israélien La visite de la Fanfare ( Bikur Hatizmoret ) d’Eran Kolirin.

Sources :

  • « Prix Lux du cinéma : le rideau est levé », europarl.europa.eu, 2 octobre 2007.
  • « Le Parlement européen crée un prix “Lux ” », Le Monde, 16 octobre 2007.
  • « Auf der anderen Seite du réalisateur germano-turc Fatih Akin remporte le Prix Lux pour le cinéma européen », europarl.europa.eu, 24 octobre 2007.
  • « Le Prix du Film européen 2007 pour 4 mois, 3 semaines et 2 jours », AFP in tv5.org, 1er décembre 2007.
  • « La culture peut contribuer à une identité européenne », interview de Wim Wenders, A.B., le film français, N°3237, 7 décembre 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE