Football : payer pour voir, en France comme en Allemagne ?

502

En Allemagne, le débat sur la privatisation des images sportives et l’appel d’offres du championnat de football pour les saisons 2009-2015 fait ressurgir l’ancienne opposition entre les magnats Leo Kirch et Rupert Murdoch, ce dernier s’apprêtant à prendre le contrôle de la chaîne à péage Premiere.

Le rachat surprise des droits du championnat allemand pour les saisons 2009-2015 par Sirius, la société de Leo Kirch, en octobre 2007, pour 500 millions d’euros par saison, contre actuellement 440 millions touchés par la Ligue allemande de football (DLF), relance en Allemagne le débat sur le principe de l’accès gratuit aux images du championnat.

Leo Kirch commercialisera auprès des chaînes les droits acquis (voir le n° 5 de La revue européenne des médias, hiver 2007-2008), comptant sur Premiere pour faire monter les enchères, la perte une première fois des droits du football en 2005 au profit d’Arena ayant fortement fragilisé la chaîne à péage. Une telle perspective inquiète les téléspectateurs allemands, qui anticipent une hausse de l’abonnement à Premiere et surtout la disparition du résumé du samedi, le Sportschau, diffusé sur la chaîne publique ARD, laquelle pourrait perdre ce magazine culte en Allemagne. Comme en France, le débat est lancé sur le droit du public d’accéder gratuitement aux images du championnat. Les similitudes entre les débats français et allemand portent aussi sur la question de la production des images, la DLF et Sirius ayant annoncé mettre aux enchères un produit fini, images et commentaires devant désormais être produits en interne, une perspective dénoncée par Premiere.

L’affrontement entre Premiere et Leo Kirch risque donc d’être violent, Leo Kirch ayant à prendre sa revanche sur la chaîne qu’il a lancée avec Canal+ et Bertelsmann en 1991, et dans laquelle News Corp. était entré avant d’accélérer la faillite du groupe Kirch, le 8 avril 2002, en se retirant du capital du Premiere. Mais Leo Kirch, qui dispose avec le football d’un moyen de pression sur Premiere, devra de nouveau faire face à Rupert Murdoch, celui-ci ayant récemment repris le contrôle de la chaîne Premiere. Après être entré au capital de la chaîne à péage, le 7 janvier 2008, en rachetant les parts de Premiere détenues par Unity Media, News Corp. a annoncé, le 21 février 2008, avoir porté sa participation dans Premiere de 14,6 % à 19,9 %.

Le 1er avril 2008, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel annonçait que Rupert Murdoch comptait à terme prendre le contrôle de 23 % du capital de Premiere, par des rachats d’actions au fil de l’eau, l’actionnariat dispersé de la chaîne permettant une prise de contrôle effective sur les décisions dès la barre des 20 % de capital franchie. Le 4 avril 2008, News Corp. confirmait être monté à hauteur de 22,7 % dans le capital de Premiere, une participation qui devrait permettre à News Corp de placer ses représentants au conseil de surveillance de la chaîne à péage. Enfin, un pas supplémentaire a été franchi le 5 mai 2008 avec la notification auprès de la Commission européenne, par News Corp., de son intention de prendre le contrôle de Premiere par achat d’actions. La Commission européenne a jusqu’au 11 juin pour valider le projet de concentration ou lancer une enquête approfondie, News Corp. étant déjà présent dans la télévision à péage en Europe, avec BSkyB en Grande-Bretagne et Sky Italia en Italie.

Sources :

  • « Leo Kirch prend sa revanche avec EM Sport Media », Bénédicte de Peretti, La Tribune, 2 octobre 2007.
  • « Leo Kich acquiert les droits sur la Bundesliga à partir de 2009/10 », AFP in tv5.org, 9 octobre 2007.
  • « L’Allemagne du football en ébullition après le retour de Leo Kirch », AFP in tv5.org, 12 octobre 2007.
  • « News Corp. monte à 19,9 % dans la chaîne allemande Premiere », Les Echos, 22 février 2008.
  • « L’appétit de Murdoch pour Premiere soutient le titre en Bourse », Karl de Meyer, Les Echos, 1er avril 2008.
  • « News Corp. porte sa participation dans la chaîne allemande Premiere à 22,7 % », La Correspondance de la Presse, 7 avril 2008.
  • « Notification à la Commission européenne de l’intention de News Corp. de prendre le contrôle de Premiere », La Correspondance de la Presse, 14 mai 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE