NFC

414

(Near Field Communication)

Communication en « champ proche » ou sans contact. Issu de la technologie RFID, le NFC a été inventé et développé par les groupes Sony et Philips comme un mode de lecture et d’échange de données numériques sans fil et à très courte distance (moins de 10 centimètres).

Ce procédé transforme notamment un téléphone portable équipé d’une puce NFC en porte-monnaie électronique, en carte de transport ou encore en n’importe quelle carte client. La communication peut s’établir en lecture seulement ou en mode étiquette (tag), c’est-à-dire en mode échange de données. La puce NFC fonctionne lorsqu’elle se trouve dans le champ magnétique du lecteur placé sur une borne dédiée.

Très développée au Japon, aux Etats-Unis, en Chine et en Corée du Sud, la technologie NFC appliquée au téléphone portable fait encore l’objet d’expérimentations en Europe. En France, les opérateurs télécoms et certaines entreprises de service comme les banques testent certaines applications. La technologie NFC est qualifiée de non intrusive puisqu’elle nécessite un acte volontaire de la part de l’utilisateur qui doit approcher son téléphone portable à moins de dix centimètres du lecteur. Reste en suspens, néanmoins, la question de l’usage qui sera fait des données ainsi collectées par les opérateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE