Le téléphone européen : le fixe décline, la 3G progresse

445

Selon une enquête réalisée fin 2007 par la Commission européenne auprès de 27 000 foyers en Europe, près d’un quart des foyers européens ont choisi de téléphoner exclusivement avec un téléphone portable, contre 18 % en 2005, alors que 14 % seulement n’en ont toujours pas.

Néanmoins, le nombre de ménages n’ayant qu’un téléphone fixe est de 21 % en Bulgarie, 20 % en Allemagne et 18 % en France, alors qu’à l’inverse 64 % des Tchèques et 61 % des Finlandais l’ont abandonné. Par ailleurs, l’Europe comptait 101,5 millions d’abonnés aux réseaux de troisième génération (3G) fin mai 2008, soit un taux de pénétration de 11,1%. Les trois pays ayant le plus grand nombre d’abonnés à la 3G, soit plus du quart de la population, sont la Suède, la Norvège et l’Italie.

Sources :

  • « Mobiles : l’Europe franchit le cap des 100 millions de clients 3G », Les Echos, 25 juin 2008.
  • « Un quart des Européens ont renoncé au téléphone fixe », Les Echos, 30 juin 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE