Les Américains n’ont jamais fait si peu confiance aux médias

272

Au cours des vingt-cinq dernières années, l’opinion que les Américains ont de leurs médias s’est considérablement dégradée, au point de douter de leur professionnalisme, de leur objectivité et de leur indépendance.

Les Américains, « gros consommateurs » de médias, entretiennent avec ces derniers des relations pour le moins ambiguës : c’est ce qui ressort d’une enquête du centre de recherche indépendant Pew, menée auprès de 1 506 personnes adultes, entre le 22 et le 26 juillet 2009. Alors que 72 % des Américains jugeaient les médias « très professionnels » en 1985, ils ne sont plus que 59 % à le penser en 2009. Ils sont même 27 % à considérer qu’ils ne sont « pas professionnels », contre 11 % seulement auparavant.

A peine 30 % des Américains considèrent en 2009 que les médias délivrent des informations « sérieuses », contre 55 % en 1985. Ils sont également 63 % à juger que ces informations sont « souvent inexactes », contre 34 % en 1985. Pire encore, 70 % de la population pense que les médias « tentent de dissimuler leurs erreurs », et 74 % qu’ils ont « tendance à favoriser leur bord ».

L’indépendance des médias est, elle aussi, largement mise en doute. En 2009, 60 % du panel pensent que les médias sont « politiquement biaisés » (45 % en 1985), 20 % seulement considèrent qu’ils sont « indépendants » (37 % en 1985), tandis que 74 % estiment qu’ils sont « influencés par le pouvoir » (53 % en 1985). Néanmoins, 44 % des personnes interrogées pensent, en 2009, que les médias sont « trop critiques au sujet de leur pays », alors qu’ils n’étaient que 30 % à le penser en 1985.

La télévision est plébiscitée à 71 % pour les nouvelles internationales et nationales, tandis que 42 % des Américains utilisent plutôt Internet (ils étaient 24 % en 2007) et 33 % choisissent la presse écrite. Pour les informations locales également, la télévision reste le média dominant pour 64 % des personnes interrogées, alors que 41 % lisent les journaux et 17 % se servent d’Internet. La radio, quant à elle, est la principale source d’informations internationales ou nationales pour 21 % des Américains et pour les informations locales, ce pourcentage tombe à 18 %. D’autre part, 70 % des jeunes de moins de 30 ans déclarent s’informer sur le plan international et national grâce à la télévision et 64 % par Internet, tandis qu’ils privilégient la télévision (67 %) et les journaux (39 %) plutôt qu’Internet (21 %) pour les informations locales.

Bien que de plus en plus critiques envers les médias, les Américains considèrent cependant très majoritairement que leur disparition constituerait « une grande perte », notamment 74 % pour leurs quotidiens locaux, et 68 % pour les quotidiens nationaux, s’ils venaient à manquer.

Source :

  • « Press Accuracy Rating Hits Two Decade Low. Public Evaluation of the News Media : 1985-2009 », Pew Research Center for the People & the Press, people-press.org, September 13, 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE