Mediaset et la RAI s’allient pour contrer SkyItalia

389

Les deux leaders italiens de la télévision hertzienne se sont entendus pour lancer un bouquet gratuit de chaînes numériques diffusées par satellite. En offrant les chaînes de la TNT à tous les Italiens et en proposant une offre complète au plus grand nombre, la RAI et Mediaset s’opposent à SkyItalia, la seule à proposer, à ce jour, un bouquet élargi de chaînes, exclusivement par abonnement.

En concurrence sur le marché des chaînes hertziennes, Mediaset (Canale 5, Italia 1 et Rete 4) et la RAI ont annoncé, le 22 juillet 2009, le lancement d’un bouquet gratuit – donc financé par la publicité – de chaînes de télévision par satellite (voir le n° 9 de La revue européenne des médias, hiver 2008-2009). Disponible depuis le 31 juillet 2009, ce bouquet, baptisé TivùSat, regroupe les chaînes détenues par Mediaset et la RAI, les chaînes de la télévision numérique hertzienne italienne, ainsi que des chaînes internationales comme Euronews, France 24, ARTE ou BBC World News. Le capital de TivùSat est composé de la RAI et de Mediaset, qui en détiennent chacun 48,25 %, les 3,5 % restant étant détenus par Telecom Italia Media, filiale de Telecom Italia. L’objectif de TivùSat est de couvrir, dès 2012, l’ensemble de la péninsule pour distribuer auprès des 3 millions d’Italiens ne recevant pas les chaînes numériques l’ensemble de l’offre gratuite disponible. Celle-ci devrait d’ailleurs s’enrichir de cinq nouvelles chaînes, le basculement définitif au numérique libérant des canaux supplémentaires qui seront mis aux enchères par l’autorité italienne de régulation des communications (AGOM). Sur ces cinq canaux, trois sont réservés à de nouveaux entrants afin de renforcer la concurrence sur le marché des chaînes en clair, les deux autres allant au plus offrant, donc potentiellement à la RAI et Mediaset, qui disposent déjà chacun de trois chaînes.

En lançant TivùSat, la RAI et Mediaset s’allient pour contrer SkyItalia, le bouquet de chaînes payantes détenu par NewsCorp. SkyItalia bénéficie actuellement du développement rapide de l’Internet haut débit qui lui permet de conquérir de nouveaux abonnés : à la fin du premier semestre 2009, SkyItalia revendiquait ainsi plus de 4,7 millions d’abonnés. Avec TivùSat, la RAI et Mediaset proposeront donc gratuitement une offre complète de chaînes qui pourrait dissuader les Italiens non encore abonnés à une offre de télévision payante de se tourner vers SkyItalia. Enfin, depuis 2008, Mediaset cherche également à s’imposer sur le marché de la télévision payante avec son offre Mediaset Premium, service de télévision à la demande accessible par carte pré- payée sur le réseau hertzien numérique. L’objectif de Mediaset est d’amener les 2,9 millions de foyers italiens disposant de ces « cartes à basculer » vers un abonnement de longue durée, tout en comptant sur la numérisation progressive des foyers pour conquérir de nouveaux abonnés.

Cette nouvelle alliance entre la RAI et Mediaset vient donc détériorer un peu plus les relations de Mediaset, contrôlé par Silvio Berlusconi, et de NewsCorp., le groupe de Rupert Murdoch. En effet, le 1er décembre 2008, le gouvernement de Silvio Berlusconi avait déjà adopté une mesure pénalisant principalement SkyItalia, qui contrôle plus de 90 % du marché de la télévision payante en Italie. Dans le cadre du plan anticrise italien, la TVA sur les chaînes payantes, qui bénéficiaient jusqu’alors d’un taux avantageux, a été alignée sur celle des chaînes gratuites, passant ainsi de 10 % à 20 %.

Sources :

  • « Italie : 5 nouveaux canaux de TV grâce au passage au numérique », AFP, tv5.org, 8 avril 2009.
  • « Murdoch – Berlusconi Feud Plays Out in the Media », Eric Pfanner, The New York Times, June 16, 2009.
  • « Italie : lancement d’un bouquet satellitaire alliant la RAI et Mediaset », AFP, tv5.org, 22 juillet 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE