AEF : RFI licencie, MCD investit

509

Dans le cadre de la nouvelle politique audiovisuelle extérieure de la France, Radio France internationale (RFI) est contrainte d’abandonner des antennes et des programmes en langues étrangères tandis que sa filiale Monte Carlo Doualiya (MCD) est appelée à se développer.

Le plan de modernisation élaboré par la direction de Radio France internationale, désormais sous la tutelle de la holding publique AEF (Audiovisuel extérieur de la France), avec pour objectif d’assurer une meilleure coordination avec les antennes françaises tournées vers l’étranger, parvenant ainsi à faire des économies, est en cours de réalisation (voir le n°9 de La revue européenne des médias, hiver 2008-2009). Le plan social prévoit près de 200 suppressions d’emplois sur un effectif total d’un millier, avec pour première conséquence le déclenchement d’une grève de mai à octobre 2009, la plus longue qu’ait connue l’audiovisuel public depuis 1968. Résultat, il y a finalement 270 candidats au départ et la direction attend le feu vert de l’Etat pour financer 69 suppressions de postes supplémentaires.

Sur le plan des programmes, la modernisation passe par la fermeture de six rédactions en langues étrangères. Sur les dix-neuf langues pratiquées par la radio internationale sont supprimés l’allemand, l’albanais, le polonais, le serbo-croate, le turc et le laotien. Ainsi, depuis le 19 décembre 2009, la diffusion hertzienne de programmes en allemand, polonais et laotien a été arrêtée mais ces derniers peuvent encore être écoutés pour un temps sur le site Internet de RFI, avant leur disparition définitive imminente mais pas encore datée. L’albanais, quant à lui, n’est plus parlé par les journalistes de RFI, ni sur les ondes, ni sur le Web, comme le turc, qui depuis deux ans bénéficiait uniquement de programmes en ligne et qui a disparu en décembre 2009.

Les programmes diffusés dans ces six langues réalisaient des résultats en termes d’audience jugés « catastrophiques » par la direction qui expliquait par exemple que l’audience du service en allemand n’avait pas pu être mesurée faute d’être mesurable, selon les instituts de sondage allemands. Les relais FM de Berlin (Allemagne), Vientiane (Laos), Tirana et Korca (Albanie) seront toutefois maintenus et diffuseront désormais les programmes de RFI en français.

Entraînant la suppression d’une quarantaine de postes, essentiellement de journalistes, cette mesure a été chiffrée, par la direction, à 3 millions d’euros d’économie, soit un montant équivalant aux pertes enregistrées par RFI pour l’année 2009. L’équilibre financier devrait être ainsi rétabli fin 2010.

La plupart des filiales de RFI ont été cédées au cours de l’année 2009, notamment RFI Deutschland, la société franco-marocaine de radiodiffusion, la filiale hongroise Aeriel codirigée par la BBC, RFI Bulgarie et Beta-RFI en Serbie. Certains repreneurs ont cependant lié des partenariats afin de continuer à diffuser certains programmes de RFI. Il reste actuellement RFI Romania, Radio Europa Lisboa et Monte-Carlo Doualiya (MCD).

La langue arabe a été définie comme prioritaire, après le français. Ainsi, sur la chaîne d’information France 24, les programmes en arabe passeront de 10 à 24 heures quotidiennes à l’automne 2010. Le budget de la filiale arabophone de RFI, Monte-Carlo Doualiya (MCD), a été accru de 20 %, soit 14,4 millions d’euros pour l’année 2010. MCD réalise ses meilleures audiences en Syrie, au Liban et en Arabie Saoudite, soit une part de marché entre 3% et 6%, contre 1% dans les autres pays du Proche et du Moyen-Orient. Le nombre de fréquences FM de MCD devrait passer de 14 à 20 à la fin 2010, permettant notamment la couverture des territoires palestiniens à Naplouse et à Hébron.

En outre, un accord passé avec l’opérateur de télécommunications égyptien Orascom va permettre la création d’un système audiotel en Egypte, au Maroc et en Tunisie. Depuis janvier 2010, une nouvelle grille de programmes, élaborée notamment grâce à des productions de France 24, doit permettre d’augmenter de 25 % le nombre d’auditeurs d’ici à la fin de l’année (5 millions en 2008), selon les objectifs de la direction de l’AEF. En 2010, RFI ajoutera le swahili à la liste des langues qu’elle pratique encore. La radio internationale a obtenu en début d’année deux nouvelles fréquences au Sénégal.

Sources :

  • « Radio France internationale vend sa filiale bulgare », La Correspondance de la Presse, 4 décembre 2009.
  • « Radio France internationale précise les dates d’arrêt de ses programmes en allemand, albanais, polonais, laotien et turc », La Correspondance de la Presse, 11 décembre 2009.
  • « L’Audiovisuel extérieur de la France va bientôt signer son contrat d’objectifs et de moyens », La Correspondance de la Presse, 20 janvier 2009.
  • « Audiovisuel extérieur : Pouzilhac défend son bilan », Jamal Henni, La Tribune, 11 février 2010.
  • « Les patrons de l’Audiovisuel extérieur de la France malmenés par les députés », Patrick Roger, Le Monde, 12 février 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE