Le fonds Providence introduit en Bourse Kabel Deutschland

536

En choisissant d’introduire en Bourse Kabel Deutschland, le n°1 allemand du câble, le fonds Providence a été à l’origine de la première introduction boursière en Allemagne depuis le déclenchement de la crise économique fin 2008.

Après la reprise d’Unity Media par Liberty Media (voir le n°13 de La revue européenne des médias, hiver 2009-2010), Kabel Deutschland, le numéro 1 allemand du câble, aurait pu changer de main si le fonds Providence Equity Partners, qui détient 88 % de son capital, avait accepté de revendre sa participation à d’autres fonds pour une opération en LBO (Leverage Buy Out). Malgré les offres intéressantes de rachat, jusqu’à 5,5 milliards d’euros selon la presse, les différentes offres des fonds d’investissements BC Partners et CVC Capital Partners, mais également Carlyle Group, Advent International ou Bain Capital n’auront pas été suffisantes, comparées aux perspectives offertes par une introduction en Bourse de Kabel Deutschland. Fin février 2010, Providence annonçait ainsi opter pour l’introduction en Bourse d’une partie de sa participation, soit 45 millions d’actions, c’est-à-dire 50 % du capital de l’entreprise.

Kabel Deutschland a été introduit en Bourse le 19 mars 2010, avec la possibilité d’échanger les actions dès le 22 mars. Le premier jour, l’action Kabel Deutschland s’est échangée à 22,5 euros en ouverture de séance pour finir à 22,29 euros en fin de journée, dans le bas d’une fourchette estimée entre 21,50 et 25,50 euros lors de l’introduction. Ce prix valorise Kabel Deutschland à 2 milliards d’euros, somme à laquelle s’ajoutent 3,1 milliards d’euros de dettes, soit une valeur globale de l’entreprise de 5,1 milliards d’euros. La valeur de Kabel Deutschland s’est donc envolée depuis 2003, date à laquelle l’entreprise avait été rachetée à Deutsche Telekom pour 1,7 milliard d’euros par les fonds Apax, Goldman Sachs et Providence, avant que Providence ne rachète leurs parts aux deux autres fonds en 2006 pour 3,2 milliards d’euros.Avec cette opération, Providence a levé 760 millions d’euros en vendant 34,5 millions d’actions Kabel Deutschland, contre 45 millions d’actions initialement prévues. Providence reste le principal actionnaire de Kabel Deutschland avec près de 50 % des parts, à côté de la direction (4 %) et d’un fonds de pension des enseignants d’Ontario (8 %). Kabel Deutschland compte à ce jour 8,9 millions d’abonnés en Allemagne, répartis sur 13 Länder, pour un chiffre d’affaires de 1,11 milliard d’euros sur les neuf premiers mois de son exercice fiscal (avril–décembre 2009) et un bénéfice net de 23 millions d’euros. Kabel Deutschland, comme les autres câblo-opérateurs allemands, bénéficie du développement des offres triple play combinant accès à Internet, téléphone et télévision en Allemagne, pays où les câblo-opérateurs sont très compétitifs par rapport à l’opérateur historique de télécommunications Deutsche Telekom. Par ailleurs, les réseaux des grands câblo-opérateurs allemands sont complémentaires sur le plan géographique et ne se concurrencent pas directement. Enfin, à côté de Kabel Deutschland, Unity Media (Hesse, Rhénanie du Nord), le numéro 2 du secteur, et Kabel BW (Bade-Wurtemberg), le numéro 3, pourraient fusionner. John Malone, le nouveau patron d’Unity Media, s’est en effet déclaré intéressé par le rachat de Kabel BW, actuellement détenu par le fonds suédois EQT.

Sources :

  • « Les enchères montent sur Kabel Deutschland », Jean-Philippe Lacour, Les Echos, 11 février 2010.
  • « Kabel Deutschland, le numéro un du câble allemand, entre en Bourse », La Correspondance de la Presse, 24 février 2010.
  • « Kabel Deutschland souhaite lever 700 millions d’euros grâce à son introduction en bourse », La Correspondance de la Presse, 9 mars 2010.
  • « Le premier câblo-opérateur allemand entre en Bourse », Jamal Henni, La Tribune, 23 mars 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE