HbbTV (Hybrid Broadcast Broadband TV)

669

Nouveau standard de diffusion européen pour la télévision connectée permettant la combinaison de la radiodiffusion et d’Internet (voir le n°14-15 de La revue européenne des médias, printemps-été 2010). Compatible avec le format Internet, le HbbTV permet d’unir la diffusion des chaînes de télévision numériques par voie hertzienne, par câble ou par satellite (broadcast) à celle des applications par Internet (broadband). Le HbbTV est une technologie ouverte qui permet aux nouveaux services interactifs proposés par les diffuseurs d’être accessibles sur n’importe quel téléviseur.

Depuis le lancement commercial de la télévision connectée en 2010, les offres se sont multipliées, émanant le plus souvent d’accords de partenariat exclusifs entre les diffuseurs ou producteurs de contenus et les constructeurs électroniques. Chaque service proposé doit être adapté aux spécifications techniques de chacun des constructeurs. La télévision connectée offre la possibilité aux téléspectateurs-internautes d’ouvrir des fenêtres sur le Web donnant accès à des services interactifs associés aux programmes de télévision, à une nouvelle version d’un télétexte vidéo, aux widgets (Bourse, météo, guide des programmes…), ainsi qu’à la vidéo à la demande, à la télévision de rattrapage (catch-up TV) et aux réseaux sociaux.

L’adoption d’un standard européen unique permet aux diffuseurs de lancer des applications non propriétaires, mettant fin ainsi aux offres exclusives de services, comme celles élaborées par TF1 et Samsung d’un côté, ou M6 et Sony de l’autre. D’autant qu’en morcelant l’offre, les contrats d’exclusivité passés entre les chaînes et les constructeurs entravent à court terme le développement du marché de la télévision connectée, impliquant que tous les services soient disponibles chez tous les constructeurs.

Le consortium HbbTV, associant Astra, l’UER (Union européenne de radio-télévision), Canal+, France Télévisions, TF1, Opera Software, STMicroelectronics, ANT Software Ltd, OpenTV, Philips et le centre de recherche allemand IRT, a reçu le soutien de la plupart des fabricants de l’électronique grand public, des éditeurs de logiciels, des radiodiffuseurs et des opérateurs de satellite. Début septembre 2010, lors du Salon européen de l’électronique à Berlin, l’IFA, la première démonstration de la HbbTV a été effectuée par le constructeur LG, en association avec France Télévisons. Le premier téléviseur LG intégrant la norme HbbTV devrait être commercialisé en France en mars 2011, enrichi des contenus de TF1, Canal+ et M6. Loewe, Philips, Toshiba et Sharp lanceront eux aussi des téléviseurs HbbTV en 2011.

De nombreuses chaînes de télévision se disent prêtes à adopter la technologie HbbTV, notamment les chaînes allemandes ARD, ZDF, RTL, ProSieben, Sat.1 et les chaînes françaises France Télévisions, TF1, M6, qui souhaitent sa généralisation. C’est dans ces deux pays, qu’ont été effectués en 2009, à titre expérimental, les premiers essais de cette technologie. En France, le Conseil supérieur de l’audiovisuel encourage les diffuseurs à participer aux premiers tests prévus en 2011.

Les spécifications du HbbTV ont été approuvées par l’ETSI (European Telecommunications Standards Institute), l’agence européenne de normalisation en matière de télécommunications, en juin 2010. D’autres technologies existent. Le standard américain DLNA, par exemple, assure la compatibilité d’équipements multimédias (ordinateur, téléviseur, téléphone mobile, décodeur, chaîne hifi…) quelle que soit leur marque. Lancée aux Etats-Unis en octobre 2010, la Google TV, à laquelle Sony s’est associé, sera disponible en Europe en 2011. Utilisant le système d’exploitation Android, elle permet d’avoir accès à tous les services de Google tout en gardant un œil sur le programme TV. Google envisage ainsi d’intégrer son modèle Internet à la télévision.La télévision connectée ouvre des perspectives inédites, tant pour les téléspectateurs qui surferont sur leur petit écran, que pour les constructeurs électroniques qui profiteront d’un nouveau marché de masse, ainsi que pour les diffuseurs qui inaugureront l’ère de la publicité interactive.

Sources :

  • www. hbbtv.org – « Union sacrée autour de la télévision connectée », Marc Cherki, lefigaro.fr, 29 août 2010.
  • « LG va lancer une télé connectée avec le soutien de chaînes fran- çaises », Maxime Amiot, lesechos.fr, 3 septembre 2010.
  • « Internet invente la télé-activité », Didier Sanz, Le Figaro, 20 septembre 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE