IMAX

494

(Image Maximun)

Mode de projection utilisant une pellicule de grand format faite pour être projetée sur un écran géant mesurant au moins 20 mètres de long pour 16 mètres de haut. Cette technologie permet une résolution de l’image de qualité bien supérieure aux pellicules classiques, accompagnée d’un son « en relief ». Le procédé fut inventé par une équipe canadienne à la fin des années 1960 et la première salle IMAX fut installée dans la ville de Toronto en 1971. Bien que reconnu pour la qualité de sa projection, avec notamment l’attribution d’un Oscar technique en 1997, l’IMAX est longtemps resté cantonné à la projection de documentaires scientifiques, plus particulièrement animaliers, d’une durée maximale de 40 minutes, comme attraction des parcs de loisirs, comme La Géode, le Futuroscope et Vulcania en France. Le premier film français de fiction en IMAX est un moyen métrage, Les Ailes du courage qui fut réalisé par Jean-Jacques Annaud en 1996. Aux Etats-Unis, le groupe Disney se lancera le premier dans la production de films en IMAX, avec Fantasia 2000 en 1999, suivi de La Légende de l’étalon noir en 2003.

Au début des années 2000, grâce un procédé de remasterisation des films à la norme IMAX, baptisé DMR (Digital Re-Mastering), l’offre de films projetés s’est élargie aux succès d’Hollywood, comme Apollo 13, La Guerre des étoiles, Matrix Reloaded et Matrix Revolutions, qui sera le premier film à sortir aux Etats-Unis dans les multiplexes et les salles IMAX en 2003. Le lancement du procédé de projection IMAX Digital 3D en 2008 assure définitivement le succès populaire du cinéma sur écran géant. On dénombre près de 500 salles dans une cinquantaine de pays dont 336 aux Etats-Unis, premier marché historique de l’IMAX. Avant la fin de l’année 2012, plus de 70 salles IMAX devraient venir s’ajouter aux 33 existant en Chine. Une quinzaine de salles ouvriront en Corée du Sud. En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, 69 salles IMAX sont exploitées et 19 seront ouvertes prochainement. En France, dix ans après la fermeture de la salle IMAX du quartier de la Défense par manque de spectateurs, de nouveaux sites IMAX vont ouvrir, à la suite d’une nette augmentation de la fréquentation pour des films comme Shrek 4, il était une fin ; Avatar ou Inception, sur écran géant. Inaugurée avec la projection d’Alice au pays des merveilles au printemps 2010, la première salle équipée en IMAX Digital 3D est le Gaumont Disney Village à Marne-la-Vallée, qui diffusait déjà de l’IMAX DMR. A la faveur d’une joint-venture (coentreprise) avec IMAX Corporation, le circuit de salles EuroPalaces (Gaumont Pathé) a annoncé quatre nouvelles salles IMAX Digital 3D en 2010. La première salle ouverte en juin 2010 appartient au multiplexe Pathé Quai d’Ivry à Paris. La moitié des spectateurs de Shrek 4, il était une fin y ont choisi la salle IMAX pour un prix du billet majoré de cinq euros. Trois autres salles IMAX seront installées à Rouen, Lyon et Toulouse. EuroPalaces gérera à terme un ensemble de huit sites de projection IMAX, trois aux Pays-Bas et cinq en France. En 2010, le succès des films en relief offre une nouvelle vie au label « L’Expérience IMAX », initialement réservé aux productions tournées en IMAX et généralisée aux œuvres remasterisées.

Sources :

  • imax.com
  • « Imax : un marché en pleine explosion », Ecran total, n°808, 16 juin 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE