L’Europe ne fabrique plus de téléviseurs grand public

618

A l’heure de la télévision numérique, le dernier grand groupe industriel européen sur le marché des téléviseurs cesse son activité. Philips, le géant néerlandais de l’électronique cèdera sa branche téléviseurs au groupe taïwanais TPV Technology avant la fin de l’année 2011.

Fondé en 1891, Philips fait la première démonstration publique d’un téléviseur en 1928. La production débute en 1950 pour les téléviseurs en noir et blanc destinés au marché national. Les téléviseurs en couleur seront fabriqués à partir de 1962. La production a été délocalisée en Hongrie, au Brésil et en Argentine, et les ventes représentaient encore un quart du chiffre d’affaires total du groupe en 2005, contre moins de 13 % en 2010. Le groupe Philips a annoncé une baisse de plus de 30 % de son bénéfice net pour le premier trimestre 2011, qui s’élevait à 138 millions d’euros. Depuis 2007, la seule branche téléviseurs aurait engendré près d’un milliard d’euros de pertes cumulées.

Face à ses concurrents asiatiques aux modes de production très compétitifs, le groupe néerlandais a vu sa part de marché fondre de plus de 10 % à moins de 6 % en dix ans. Le fabricant européen n’a pas pu aligner ses prix. Fabricant de longue date d’électroménager, le groupe néerlandais a depuis 1990 abandonné une à une ses diverses activités dans l’informatique grand public, le gros électroménager, l’édition musicale, la téléphonie mobile ou encore les composants électroniques. Depuis plus de dix ans, le groupe, qui a conservé une branche petit électroménager grand public, s’est surtout recentré sur la production de matériel médical et d’éclairage. En 2010, Philips a réalisé un chiffre d’affaires de 25,4 milliards d’euros et un bénéfice net de 1,4 milliard.

Comptant environ 3 500 salariés sur un effectif total de plus de 115 000, la branche téléviseurs sera reprise fin 2011 par une coentreprise (joint-venture) dont 70 % des parts reviendront au fabricant de téléviseur taïwanais TPV, également leader mondial des écrans d’ordinateur ; Philips en conservera 30 %. Les appareils de télévision seront vendus sous la marque Philips pendant au moins cinq ans contre le versement de royalties (redevances), sauf en Chine, en Inde, en Amérique du Nord et dans quelques pays d’Amérique du Sud, marchés où des fabricants disposent déjà du droit de vendre leur production sous la marque néerlandaise. Selon cet accord, Philips ne touchera les revenus de cette vente qu’à compter de 2013 et en fonction des résultats de la coentreprise, soit 2,2 % de son chiffre d’affaires. Après la vente par le français Thomson de sa branche téléviseurs au chinois TCL en 2005, le retrait du néerlandais Philips fait définitivement du marché européen des téléviseurs le terrain d’une bataille commerciale qui s’engage désormais entre les coréens Samsung et LG, les chinois TCL et Hisense et le taïwanais TPV.

Seules deux entreprises européennes, l’allemande Loewe et la danoise Bang&Olufsen, dont les effectifs sont respectivement de 1 000 et 2 400 salariés, fabriquent encore des téléviseurs. Installées sur un créneau haut de gamme avec des prix de vente avoisinant les 2 000 euros, elles ont toutes les deux affiché des résultats en baisse pour l’année 2010.

Sources :

  • « Philips, dernier grand fabricant européen, se sépare de sa branche téléviseurs », AFP, tv5.org, 18 avril 2011.
  • « Philips sort à son tour du marché des téléviseurs », Laurence Girard, Le Monde, 19 avril 2011.
  • « Philips, le dernier des Européens, se retire du marché des téléviseurs », Maxime Amiot, Les Echos, 19 avril 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE