L’usage des écrans et de la mobilité s’intensifie

519

Les Français passent en moyenne 36 heures par semaine devant un écran.

Les Français font la part belle aux écrans. C’est ce que révèle, notamment, la dixième étude annuelle du Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie). Publiée en décembre 2012, cette enquête a été réalisée en juin 2012 auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 12 ans et plus. En juin 2012, 88 % de la population possèdent un téléphone portable, contre 85 % en 2011. Près d’un tiers (29 %) d’entre eux sont équipés d’un smartphone, ils étaient seulement 5 % en 2008. Les utilisateurs de smartphone sont principalement âgés de 12 à 39 ans (54 % des 18 à 24 ans), diplômés et ils ont des revenus élevés. Entre 2008 et 2012, le nombre de personnes utilisant un téléphone portable pour envoyer des courriels a été multiplié par six, passant de 4 % à 23 %. Le téléchargement d’applications concernait à peine 7 % de la population en 2010, il atteint 21 % en 2012. Les SMS sont toujours très utilisés. En 2008, 54 % des Français en envoyaient en moyenne 14 par semaine et par utilisateur. Ils sont 65 % en 2012, avec une moyenne hebdomadaire d’une centaine de SMS par personne. Selon l’Arcep, le trafic de la téléphonie mobile est supérieur à celui des postes fixes pour la première fois depuis 2007 (+11 % au deuxième semestre 2012), en raison de la multiplication des forfaits illimités moins chers.

Par ailleurs, le nombre de Français détenteurs d’une tablette a doublé en un an, pour atteindre 8 % en juin 2012. Cette augmentation concerne principalement ces catégories socioprofessionnelles déjà bien équipées en matériel high-tech que sont les cadres supérieurs et les personnes ayant de hauts revenus.

Quant à l’ordinateur, si 80 % de la population sont équipés d’un ordinateur à domicile, dont 95 % disposent d’un accès à Internet, le nombre de personnes ayant un ordinateur portable a fortement augmenté, passant de 21 % en 2007 à 57 % en 2012. En outre, plus de 10 % disposent d’une clé 3G ou d’une carte PCMCIA, permettant de se connecter au réseau.

La connexion à l’Internet mobile se déploie, à l’extérieur comme à domicile. En 2012, 45 % des personnes interrogées déclarent se connecter en dehors de leur domicile, au travail, chez des amis ou dans des lieux publics, où le nombre d’internautes utilisant leur ordinateur ou leur tablette est passé de 13 % à 20 % en un an.

Quant à la télévision, avec un taux d’équipement arrivé quasiment à saturation (97 % des individus possèdent au moins un téléviseur, 50 % en ont plusieurs), 21 % des personnes interrogées utilisent dorénavant un ordinateur pour suivre les programmes en 2012 (10 % en 2008). L’usage du téléphone portable pour regarder la télévision ne concerne encore que 8 % des Français en 2012 : c’est toutefois quatre fois plus qu’en 2008.

L’usage de cette multiplicité d’écrans occupe largement la vie des Français : 20 heures par semaine pour la télévision, 13 heures sur Internet (travail ou études compris), auxquelles il faut ajouter 3 heures d’utilisation d’un ordinateur ou d’une tablette sans connexion, soit 5 heures par jour en moyenne, sans compter les conversations téléphoniques, ni les envois de SMS. Des habitudes de vie qui s’installent, puisque la grande majorité des Français ne s’en plaint pas, exception faite pour la lecture avec 60 % des Français déclarant   « avoir l’impression de ne pas y consacrer assez de temps ».

Enfin, Internet est considéré comme un média d’information par une personne sur deux (49 %). Si la télévision conserve la première place pour suivre l’actualité (58 % des Français en 2012, contre 64 % en 2008), Internet arrive désormais en deuxième position pour 16 % des personnes interrogées (10 % en 2008), dépassant ainsi la radio (13 %) et la presse écrite (12 %). Néanmoins, lorsque l’on demande aux Français quel est « le média qui permet le mieux de comprendre l’actualité », la télévision reste en tête (>50 % en 2008 et 2012), suivie de la presse écrite (21 % en 2012 vs 23 % en 2008), d’Internet (16 % vs 11 %) et la radio (10 % vs 11 %).

REM 25 p38

Source :

  • « La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française », Régis Bigot et Patricia Croutte, Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie (Credoc), rapport réalisé à la demande du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies, (CGEIET, ministère de l’économie et des finances) et de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), 290 p., credoc.fr, octobre 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE