Galileo : premier essai réussi

383

Dans leurs stratégies respectives d’indépendance vis-à-vis du GPS américain qui détient 95 % du marché de la navigation satellitaire, l’Europe est encore en phase de validation, tandis que la Chine a déjà lancé ses premiers services commerciaux.

Le système européen de navigation par satellite (voir REM n°18-19, p.19) est parvenu, de façon autonome, à marquer pour la première fois une position au sol en trois dimensions – longitude, latitude, altitude – grâce à ses quatre satellites déjà mis en orbite, reliés par des installations terrestres réparties sur le territoire européen. Ce premier essai a été réalisé le 12 mars 2013 sur l’un des sites de l’Agence spatiale européenne (ESA) à Noordwijk aux Pays-Bas. La précision est encore limitée à une dizaine de mètres, contre quelques centimètres, à terme, quand la constellation Galileo sera complète avec 30 satellites. Les positions fournies par le système militaire américain GPS (Global Positioning System), dont l’Europe est encore dépendante, oscillent aujourd’hui entre un et dix mètres. Lancé en 2007, le programme civil européen de navigation par satellite a lancé deux satellites en 2011, et deux autres en 2012. Entièrement financé par les Etats membres de l’Union européenne et mis en œuvre par l’ESA, Galileo proposera ses services en 2014.

En décembre 2012, la Chine a pris une longueur d’avance sur l’Europe en lançant son propre système de navigation, baptisé Beidou (« La grande ourse »). A usages militaires et civils, le réseau com- posé de seize satellites couvre la zone Asie-Pacifique, jusqu’à l’Australie. Avec quarante satellites supplémentaires lancés d’ici à 2024, sa couverture sera mondiale dès 2020. En mai 2013, le Pakistan était le quatrième pays d’Asie à utiliser Beidou, après la Thaïlande, le Laos et Bruneï.

Sources :

  • « Beidou contre GPS : la Chine lance son propre système de navigation en Asie », AFP, liberation.fr, décembre 2012.
  • « Avec Galileo, l’Europe détermine sa position en toute autonomie », Communiqué de presse, Agence spatiale européenne, esa.int, 12 mars 2013.
  • « Navigation par satellite : le Pakistan va adopter le système chinois Beidou », AFP, tv5.org, 18 mai 2013

LAISSER UN COMMENTAIRE