La télévision est regardée en direct plus souvent qu’en différé

738

Malgré la multiplication des terminaux numériques permettant notamment de regarder les programmes de télévision en différé, 86 % des téléspectateurs dans le monde déclarent suivre habituellement les programmes de télévision sur l’écran d’un téléviseur au moment de leur diffusion.

Selon un sondage réalisé en ligne par Ipsos OTX auprès de 15 551 personnes dans vingt pays (entre le 4 et le 18 février 2014) sur les modes de visionnage de la télévision, seuls 27 % des téléspectateurs ont recours au streaming ou au téléchargement depuis un ordinateur ; 16 % utilisent la télévision connectée ou le téléchargement sur internet pour la télévision ; 16 % un enregistreur vidéo numérique (DVR) ou un autre outil de téléchargement raccordé au téléviseur et enfin 16 % grâce à des applications mobiles.

Trois pays européens arrivent en tête du classement des vingt pays étudiés pour lesquels la télévision en direct l’emporte largement sur les nouveaux modes de visionnage : la France (93 %), l’Espagne (93 %) et l’Allemagne (92 %), suivies de la Turquie (90 %), l’Argentine (89 %), la Suède (89 %), l’Australie (89 %), le Brésil (89 %), l’Italie (89 %) et la Corée du Sud (87 %). Dix autres pays se trouvent, en revanche, en deçà de la moyenne mondiale (86 %) pour la consommation en direct d’un programme télévisé : la Grande-Bretagne (83 %), le Mexique (82 %), la Pologne (82 %), l’Inde (82 %), le Japon (82 %), la Russie (81 %), l’Afrique du Sud (81 %), les États-Unis (81 %), la Chine (80 %) et le Canada (77 %).

La Chine est le pays qui compte le plus de téléspectateurs (52 %) déclarant regarder un programme de télévision sur un ordinateur, devant la Russie (43 %), la Turquie (42 %) et l’Inde (40 %). A la 5e place se trouve la Suède (35 %), premier pays européen du classement pour la consommation TV sur ordinateur, suivie de la Corée du Sud (31 %), de la Grande-Bretagne (29 %) et de la Pologne (27 %). Douze pays sur vingt affichent un pourcentage inférieur à la moyenne mondiale (27 %) pour la consommation TV depuis un ordinateur, parmi lesquels l’Allemagne (24 %) à la 11e place du classement, l’Espagne (23 %) à la 13e place, l’Italie (17 %) à la 18e place et la France (12 %) qui occupe la 20e et dernière place. Neuf des vingt pays étudiés sont adeptes de la télévision connectée ou du téléchargement sur internet pour la télévision, affichant un résultat supérieur à la moyenne mondiale (16 %), avec, en tête, la Turquie (44 %), suivie de la Russie (36 %) et de la Chine (33 %). Seuls deux pays européens se situent au-dessus de la moyenne : la Suède (19 %) est à la 6e place, suivie de la Grande-Bretagne (17 %), à la 7e place. L’Allemagne (5 %), la France (5 %) et le Japon (3 %) occupent les trois dernières places du classement.

Peu consommateur de télévision sur ordinateur et de télévision connectée, le Japon arrive, en revanche, en tête (45 %) pour l’usage par les téléspectateurs d’un appareil d’enregistrement numérique (DVR ou autre outil de téléchargement fixé au téléviseur), suivi des Etats-Unis (40 %) et du Canada (32 %). Deux pays européens affichent un pourcentage supérieur à la moyenne (16 %) pour cette pratique de visionnage des programmes TV : la Grande-Bretagne (31 %) et la Pologne (18 %). Douze pays sur vingt sont en deçà, notamment l’Allemagne (11 %), la France (11 %), Suède (8 %), l’Espagne (7 %), l’Italie (7 %).

Quant à la consommation de programmes TV sur un téléphone portable, elle concerne seulement 4 % des téléspectateurs français et allemands, qui occupent les deux dernières places du classement, mais aussi seulement 5 % des Polonais, 7 % des Italiens, 9 % des Espagnols, 10 % des Américains ou encore 12 % des Britanniques et des Suédois. Seuls quatre pays se situent au-dessus de la moyenne mondiale (16 %) : la Corée du Sud (26 %), la Chine (25 %), l’Inde (21 %) et la Turquie (20 %).

L’étude Ipsos OTX relève également que regarder la télévision en direct concerne 91 % des personnes interrogées âgées de 50 à 64 ans, 88 % des 35-49 ans et 81 % des moins de 35 ans. Les pratiques de consommation émergentes sont plébiscitées davantage encore par les plus jeunes. Le visionnage de programmes TV sur un ordinateur ou sur un téléphone portable est pratiqué par 35 % des téléspectateurs de moins de 35 ans, contre 25 % des 35-49 ans et 17 % des 50-64 ans. De même, 20 % des moins de 35 ans sont adeptes du streaming ou du téléchargement sur internet pour la télévision contre 16 % des 35-49 ans et 11 % des 50-64 ans ; 15 % des moins de 35 ans utilisent des applications mobiles contre 10 % des 35-49 ans et seulement 5 % des téléspectateurs âgés de 50 à 64 ans.

Ipsos OTX note que l’enregistrement numérique avec un DVR ne concerne que 18 % des 50-64 ans, 16 % des 35-64 ans et 15 % des moins de 35 ans.

Source :

« Les téléspectateurs votent pour la TV en direct ! », Socialogue, Ipsos OTX, ipsos.fr, 18 avril 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE