Portrait type d’un SVODiste

477

Portrait d'un SVODisteEn 2015, 12 % des internautes ont opté pour un service de vidéo à la demande par abonnement. Parmi ces cinq millions de personnes, 45 % l’ont utilisé moins de cinq fois sur les six derniers mois, tandis qu’un tiers a souscrit deux abonnements. Un SVODiste* regarde principalement des films et des séries, de préférence sur un téléviseur (55 %), mais également sur un écran d’ordinateur (30 %), et en famille, durant la semaine, à l’heure du prime time, selon l’étude VOD360 de Médiamétrie.

Le lancement de Netflix en France, à l’automne 2014, a suscité un regain de notoriété pour les services de vidéo à la demande, puisque 62 % des SVODistes ont souscrit un abonnement à cette période, d’après Médiamétrie. Il reste que 42 % des internautes considèrent les offres proposées trop chères et 38 % ne sont pas intéressés. Selon le cabinet de conseil Deloitte, quatre Français sur dix devraient être abonnés à un service de vidéo à la demande en 2020, comme « une offre de complément, plus qu’une substitution à ce qui existe déjà dans la télévision payante ».

* Mot dérivé de SVOD, Suscription Video On Demand, le sigle VADA pour vidéo à la demande avec abonnement n’étant pour ainsi dire jamais employé.

Sources :

  • « VOD360 : avec 12 % d’abonnés, la SVOD prend ses marques dans les foyers », communiqué de presse, Médiamétrie, mediametrie.fr, 13 janvier 2016.
  • « Plus d’un internaute sur dix est abonné à une offre de SVOD », Marina Alcaraz, Les Echos, 13 janvier 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE