Articles & chroniques

Articles & chroniques

Il s’agit ici d’engager une réflexion sur la signification que revêt un thème d’actualité ainsi que les commentaires qu’il est susceptible d’appeler.

“Le développement et la protection des œuvres culturelles sur les nouveaux...

Chargé d’une « mission de réflexion et de concertation destinée à favoriser la conclusion d’un accord entre professionnels, permettant le développement d’offres légales attractives d’œuvres en ligne et dissuadant le téléchargement illégal de masse », ou, « à défaut d’un tel accord », l’adoption de « mesures législatives et réglementaires », Denis Olivennes a remis les conclusions au Président de la République le 23 novembre 2007. La mission s’est efforcée de proposer « des mesures à la fois efficaces et respectueuses des libertés individuelles », susceptibles de satisfaire les intérêts des titulaires de droits et les revendications des internautes adeptes de la gratuité, répondant ainsi par avance à ceux qui n’ont pas manqué de souligner que Denis Olivennes, comme président de la FNAC, était à la fois « juge et partie ». Le rapport sur « le développement et la protection des œuvres culturelles sur les nouveaux réseaux » dresse un état des lieux du « piratage numérique en France ». Il propose ensuite...

La loi du 5 mars 2007 relative à la modernisation de...

La loi du 5 mars 2007 relative à la modernisation de la diffusion audiovisuelle et à la télévision du futur, a été adoptée officiellement pour satisfaire aux exigences ou préoccupations mentionnées dans son titre. Ne s’agit-il que de cela et atteindra-t-elle cet objectif ? A prétendre, par des mesures qui sont souvent de détail, courir ainsi derrière l’évolution des techniques, le législateur ne risque-t-il pas de se laisser, chaque fois, davantage distancer et d’accentuer ainsi son retard ? Certaines des dispositions nouvelles ne seront-elles pas dépassées avant même d’être entrées en application ? Une fois encore, se trouvent ainsi modifiés nombre d’articles de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication audiovisuelle et quelques autres textes, dont des dispositions fiscales... sans lien au moins avec l’intitulé de la loi nouvelle. Tout cela est bien loin de satisfaire aux exigences de simplification et de clarification du droit. 1- Modifications de la loi du 30 septembre 1986 Les capacités offertes désormais par les techniques justifient-elles le...

Repenser la distribution de la presse nationale : plus qu’une nécessité,...

La presse quotidienne nationale se porte mal. Sa distribution aussi. Ce qui, de toute évidence, n’est pas sans lien de cause à effet. Le débat actuel autour de la faillite de Presstalis – ex-Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP), créées en 1947 par la loi Bichet (voir encadré) –, principal acteur de la distribution de la presse en France, se focalise sur la mise en œuvre d’un plan social de grande ampleur. Un point fait consensus : sa nécessaire restructuration. Sur le reste, personne n’est d’accord. Les éditeurs de presse se refusent à mettre davantage la main à la poche, sachant qu’ils ont déjà apporté près de 120 millions d’euros à Presstalis, via une hausse du barème et une augmentation de capital. Les salariés de Presstalis, eux, multiplient les mouvements de protestation – Le Figaro, Le Journal du Dimanche, Les Echos et Le Monde n’ont tour à tour pas été distribués fin septembre 2012 – contre un plan social qu’ils jugent trop lourd, avec...

Quand la publicité migre vers Internet

Si l’arrivée d’Internet sur le marché de la publicité a permis de tirer la croissance du marché publicitaire dans son ensemble depuis 2003, elle ne saurait masquer un phénomène nouveau où les éditeurs de services s’accaparent de plus en plus de recettes publicitaires comptabilisées dans le marché médias, autrefois exclusivement destinées à financer les médias « traditionnels » et leurs contenus. La publicité n’est plus, désormais, le territoire des seuls médias, qui sont confrontés à un problème de valorisation de leur audience lié à l’écart grandissant entre une offre d’espaces démesurée et la demande des annonceurs. En un peu plus d’une décennie, depuis le lancement des premiers sites Web au milieu des années 1990, le marché publicitaire a connu une révolution sans précédent. Avec Internet, un nouveau support de communication est apparu qui a progressivement redessiné les cartes du marché en prenant aux médias une partie des investissements des annonceurs. Un marché publicitaire bouleversé par l’arrivée d’Internet, qui a fait perdre leur monopole aux médias...

Les journaux défiés par la crise (1/2)

La fin de la presse n’est pas celle du journalisme, de ce qui définit la profession de journaliste, avec ses exigences, ses pratiques, son approche de l’information. La fin de la presse, c’est d’abord celle d’un modèle économique, celui de l’entreprise de presse concentrée sur ses titres phares, un grand quotidien, un ensemble de magazines attachés à des marques fortes. Ce modèle économique, qui s’essoufflait depuis longtemps, implose sous l’effet de la crise financière et économique mondiale. Tous sont touchés. Certains se relèveront, métamorphosés. L’enjeu, d’abord, est de bien identifier les éléments qui expliquent, aux Etats-Unis, en Europe ou en Asie, les difficultés que rencontre la presse destinée au grand public : la presse quotidienne, la presse magazine. A cette géographie de la crise, qui permet notamment de mettre en évidence certaines « particularités nationales », correspond désormais, de plus en plus, dans les rédactions comme dans les directions générales des groupes de presse (ou d’information), une conception nouvelle du métier de journaliste et...

Les médias et les intellectuels

La rentrée littéraire, en cet automne 2015, a failli passer inaperçue. Sur le devant de la scène, celle des journaux et des plateaux de télévision, se sont étalées au grand jour les querelles entre les intellectuels du moment et les journalistes les plus consacrés. Hérauts les uns et les autres, de la liberté d’expression, il y avait moins d’un an, ils s’accusaient réciproquement, soudain, d’en être tour à tour les victimes expiatoires et les défenseurs les plus légitimes. Après avoir affirmé dans les colonnes du Figaro Magazine que la gauche, en France, méprisait le peuple « old school », Michel Onfray était accusé par Libération de « faire le jeu du Front national ». Quelques jours auparavant, le conflit entre Michel Houellebecq et Ariane Chemin prit un tour judiciaire après la publication dans les colonnes du Monde, pendant l’été 2015, d’une série de six épisodes consacrée à l’auteur de Soumission. Après que dans un communiqué à l’AFP, le romancier eut traité les journalistes de « parasites »,...

Big Data : de l’automatisation de la recommandation aux environnements immersifs

Entré très récemment dans le discours des décideurs du numérique, le big data naît à la fin des années 1990, au moment même où le web, en se déployant, allait dépasser les capacités humaines de traitement de l’information. Depuis cette date, le traitement de l’information ajoute couche de données sur couche de données, et multiplie les relations entre objets connectés. Il reconstitue ainsi par des programmes algorithmiques un univers qui, à l’origine virtuel, pénètre aujourd’hui dans l’environnement matériel de chaque internaute. Du medium au supercalculateur S’il est difficile, voire impossible, de donner une définition précise des médias, au moins le terme indique-t-il par son étymologie (le pluriel de medium en latin, l’intermédiaire, ce qui se trouve au milieu) que la fonction du média est d’abord d’organiser la circulation d’un message entre un émetteur et un récepteur. Et cet émetteur, par le prisme du média, façonne immanquablement le message, participant de facto à l’intermédiation entre, d’un côté, la nouvelle ou le contenu de divertissement qui est...

Le numérique « réinitialise » la presse

1. Remise en cause des fondamentaux 2. Paris économiques numériques 3. Génération de l’instantanéité 4. Breaking News versus Op-Ed Pour la presse d’information, c’est déjà demain. Remise en cause des "fondamentaux", bouleversements technologiques, attentes nouvelles du lectorat : il ne suffit plus cette fois pour les éditeurs d’ajuster les paramètres à la énième phase d’une crise qui perdure depuis des décennies. La presse d’information fait sa révolution numérique à marche forcée, gérant les acquis tout en basculant définitivement sur le Web 2.0. En cet hiver 2011-2012, de nombreux événements illustrent la tourmente dans laquelle la presse d’information est entraînée. Pour preuve, la multitude de rencontres et de colloques1,2,3 invitant journalistes, éditeurs, chercheurs et universitaires à se pencher sur son avenir. Quinze ans après le lancement grand public d’Internet, des journaux imprimés disparaissent tandis que de nouveaux pure players se lancent. Deux quotidiens nationaux français, France Soir et La Tribune, cessent de paraître en version imprimée. Le premier, généraliste, fleuron de la presse au tournant des années 1960 avec une...

Buzzfeed ou l’industrie du buzz

Appelons un lolcat un lolcat et demandons-nous si l’annonce de l’arrivée de l’américain BuzzFeed en France comme nouveau site d’information relève d’un grand malentendu ou d’une grave erreur sémantique. Créé en 2006 par Jonah Peretti, cofondateur du Huffington Post, le site BuzzFeed se présente lui-même comme une « social news and entertainment company ». Des fonds d’investissement comme SoftBank Capital, Hearst Ventures et RRE Ventures lui ont accordé leur soutien financier à hauteur de 46 millions de dollars. Son audience a triplé en un an. Il compterait 85 millions de visiteurs uniques par mois dans le monde en 2013, dont la majeure partie aux Etats-Unis, 60 % de ses utilisateurs étant âgés de 18 à 44 ans. Ce succès d’audience fait de lui un rival certain des grands médias américains, selon un article du Figaro daté du 5 novembre 2013. Rentable sur le marché américain avec un chiffre d’affaires de 60 millions de dollars en 2013, BuzzFeed emploie 300 personnes dont 150 « éditeurs »...

L’autorégulation des médias : glaive ou bouclier pour la liberté ?

« Les dangers du remède doivent être pesés contre les dangers de la maladie ; toute définition d’un abus octroie une marge d’abus de la définition. Ainsi, une expression publique hautement mensongère, vénale et scélérate doit continuer à trouver refuge au sein d’une liberté de la presse conçue à des fins très différentes. » Commission Hutchins, 1947. Les organisations internationales de défense de la liberté des médias sont formelles : les pressions économiques, politiques et juridiques pesant sur les journalistes ont explosé ces dix dernières années et, avec elles, les inquiétudes concernant la liberté des médias. En outre, la profonde mutation du paysage médiatique, ainsi que les espoirs portés par l’internet et les nouvelles technologies n’ont pas amélioré les conditions de travail des journalistes, bien au contraire. La crédibilité du journalisme ne cesse, du même coup, d’être mise en cause. Dans ce contexte, les mécanismes d’autorégulation des médias, qui sont des moyens mis en place par la profession journalistique afin de contrôler...

Vers une société en voie d’ « ubérisation » ?

« Ubérisation », ce néologisme s’est récemment répandu comme une rumeur. Mais de quelle prise de conscience est-il le reflet ? Du nom de la start-up américaine Uber, créatrice de l’application mobile UberPop, service de transport urbain, en voiture avec chauffeur, organisé entre particuliers, qui concurrence la profession de chauffeur de taxi, le terme désigne les mutations qui affectent l’ensemble des acteurs économiques – entrepreneurs, salariés et consommateurs – avec la généralisation de l’usage des technologies de l’internet mobile. Expression marketing ou mot à la mode (buzzword), l’ « ubérisation » devrait néanmoins être entendue autrement : un concept qui résume les symptômes d’une société en rupture avec elle-même. Un concept qui résume les symptômes d’une société en rupture avec elle-même L’expression s’est répandue à la suite du propos tenu par Maurice Lévy, patron du groupe publicitaire Publicis, lors d’une interview accordée au Financial Times en décembre 2014 : « Tout le monde commence à craindre de se faire ubériser. C’est l’idée qu’on se réveille soudainement pour...

Barack Obama doit-il son élection à Internet ?

Nous l’entendrons dire encore très souvent : Barack Obama a été élu à la présidence des Etats-Unis, le 4 novembre 2008, grâce à Internet, comme son lointain prédécesseur, tout aussi inattendu, souffrant comme lui de handicaps tenus pour insurmontables deux mois seulement avant le jour J, charismatique et séducteur comme lui, John Fitzgerald Kennedy n’avait dû son élection, en novembre 1960, qu’à ses trois confrontations à la télévision, en duplex, devant son adversaire Richard Nixon. Dans les deux cas, les commentateurs, unanimes, imposaient leurs conclusions, sur un ton péremptoire. Mc Luhan, à l’époque, estimait que Kennedy, qui partait perdant sous les couleurs du parti démocrate, avait conquis les hésitants, parmi les plus proches pourtant du Parti républicain, à l’occasion de l’un des trois duels télévisés, parce qu’il maîtrisait mieux que son adversaire ce nouvel outil qu’était alors la télévision. Désormais, dans les démocraties, les élections ne pouvaient plus être gagnées qu’à la télévision. L’histoire se répète aujourd’hui, avec Internet et Obama, décrété premier président «...