Articles & chroniques

Articles & chroniques

Il s’agit ici d’engager une réflexion sur la signification que revêt un thème d’actualité ainsi que les commentaires qu’il est susceptible d’appeler.

La diversité culturelle à la radio

A l’occasion d’un amendement sur les quotas de chansons francophones à la radio, le débat sur la régulation nationale à l’heure des plates-formes mondiales de l’internet a ressurgi. Il révèle les enjeux associés au légitime souci de diversité dans un contexte où certains acteurs échappent aux régulations les plus contraignantes. Avec la directive Télévision sans frontières de 1989, l’Union européenne inventait le protectionnisme audiovisuel comme condition d’une libéralisation des échanges commerciaux. C’est bien là le paradoxe de l’approche : les quotas d’œuvres européennes, dirigés donc contre la production extra-communautaire, ont été instaurés en échange de la création d’un marché unique de l’audiovisuel et du cinéma en Europe, qui depuis est resté embryonnaire. Le marché unique du cinéma et de l’audiovisuel n’a jamais vraiment été construit En effet, le marché unique du cinéma et de l’audiovisuel n’a jamais vraiment été construit, ce dont témoigne encore le projet de directive sur le marché unique du numérique qui devrait imposer la portabilité des droits pour les abonnés nationaux seulement. Presque...

La major, le dictateur et les cyberpirates : une histoire inédite...

Le pitch L’un des plus importants studios de cinéma américains est victime d’un vol massif de données confidentielles, la Corée du Nord pourrait être à l’origine de cette piraterie internet. Les personnages principaux Les patrons de Sony Pictures Entertainment, les rédacteurs en chef des grands médias américains, les hackers professionnels #GOP, le dirigeant de la Corée du Nord, le gouvernement américain, le FBI. L’intrigue Le 24 novembre 2014, les employés de Sony Pictures Entertainment, filiale américaine du géant japonais Sony Corporation, découvrent sur leur ordinateur un squelette au sourire diabolique en guise de fond d’écran avec l’avertissement suivant : « Nous avons obtenu toutes vos données internes, incluant vos secrets et vos mots de passe Ce n’est que le début. Si vous n’obéissez pas, nous publierons ces données pour les montrer au monde entier. » Quelques jours auparavant, les dirigeants de Sony Pictures Entertainment avaient reçu ce mail menaçant : « Nous avons de quoi causer beaucoup de tort à Sony Pictures. Nous voulons une...

Buzzfeed ou l’industrie du buzz

Appelons un lolcat un lolcat et demandons-nous si l’annonce de l’arrivée de l’américain BuzzFeed en France comme nouveau site d’information relève d’un grand malentendu ou d’une grave erreur sémantique. Créé en 2006 par Jonah Peretti, cofondateur du Huffington Post, le site BuzzFeed se présente lui-même comme une « social news and entertainment company ». Des fonds d’investissement comme SoftBank Capital, Hearst Ventures et RRE Ventures lui ont accordé leur soutien financier à hauteur de 46 millions de dollars. Son audience a triplé en un an. Il compterait 85 millions de visiteurs uniques par mois dans le monde en 2013, dont la majeure partie aux Etats-Unis, 60 % de ses utilisateurs étant âgés de 18 à 44 ans. Ce succès d’audience fait de lui un rival certain des grands médias américains, selon un article du Figaro daté du 5 novembre 2013. Rentable sur le marché américain avec un chiffre d’affaires de 60 millions de dollars en 2013, BuzzFeed emploie 300 personnes dont 150 « éditeurs »...

De Ralph Nader à Edward Snowden : ce qui change pour...

L’affaire Snowden, qui défraya la chronique tout au long de l’été 2013, éclaire d’un jour nouveau les relations des journalistes avec leurs informateurs, ce qu’il est convenu d’appeler leurs « sources ». Non pas que l’internet, avec ses témoignages improvisés, les conversations diverses dont il est le convoyeur attitré, constitue désormais un vivier inépuisable et sans fond à la disposition des journalistes professionnels. Mais parce qu’il perpétue en l’amplifiant une évolution dont le coup d’envoi remonte aux années 1970. Snowden n’est assurément ni un traître, ni un héros ; ni celui qui, par ses révélations, aurait trahi les Etats-Unis et leurs alliés, ni un champion de la liberté d’expression, dénonciateur indispensable des atteintes aux libertés publiques et aux droits des citoyens dont le gouvernement de son pays se serait rendu coupable. Il ne mérite, en vérité, ni cet excès d’honneur, ni cette indignité. Il n’est, à tout prendre, que le continuateur, avec les moyens de son époque, d’une entreprise dont Ralph Nader, le célèbre militant...

L’Internet des objets ou l’Internet des choses ?

Alors qu’Internet désigne le maillage de réseaux publics et privés reliant des ordinateurs entre eux, l’Internet des objets consisterait à connecter au réseau des objets que l’on aurait dotés de « capacités computationnelles », c’est-à-dire de fonctions informatiques synthétisées par Michel Serres : « émettre, recevoir, stocker, traiter » des bits de données. La plupart des interprétations et scénarios de l’Internet des objets matérialisent la connexion de ces objets à Internet par une technologie en particulier les tags RFID (Radio Frequence Identification – Identification par ondes radio). Prenons l’exemple d’un arbre bordant les rues de Paris pour comprendre ce qu’est un tag RFID, comment il fonctionne, et ce à quoi il sert dans ce cas précis. Tous les arbres bordant les rues de Paris sont dotés d’un tag RFID. La « gestion informatisée» des arbres a commencé en 1996 : « Chaque arbre avait déjà une fiche phytosanitaire, saisie dans une base de données rudimentaire. Sur un alignement de 300 ou 400 arbres, si le...

Le patrimoine sur le Web. Le patrimoine à portée de clic

A l’heure de la dématérialisation généralisée, tout devient accessible ou réalisable en ligne. Internet s’est imposé comme un outil indispensable, plus particulièrement apprécié par la première génération des digital natives, les jeunes, nés au début des années 1990, qui ont grandi avec Internet et pour lesquels le numérique a façonné les usages et les modes de consommation culturels. A fortiori pour les générations à venir, celles qui s’informeront, étudieront, se cultiveront et se divertiront le plus souvent grâce à Internet, la transmission du patrimoine à l’ère du numérique doit être appréhendée par les Etats comme une priorité pour l’avenir. L’accessibilité en ligne du patrimoine mondial répond au développement de nouvelles pratiques culturelles et, par là même, constitue un élément important de la démocratisation de l’accès à la culture. Les grands travaux numériques La numérisation du patrimoine culturel, matériel et immatériel, est un enjeu majeur pour nos sociétés. Nombreuses aujourd’hui sont les institutions qui ont entamé la numérisation de leurs fonds d’une part, à des fins de...

2012, les surprises d’une campagne hypermédiatisée

Au lendemain d’une élection présidentielle, il est difficile d’échapper à cette double question : quel a été le rôle des médias ? Ont-ils fait ce qu’ils devaient faire, afin d’éclairer l’opinion sur les enjeux principaux du scrutin ? L’élection présidentielle française de 2012, au lendemain du 6 mai, n’échappe pas à la règle. Les réponses, à l’exception de celles apportées dans la précipitation par des journalistes ou des politologues militants et aventureux, ne sont pas aussi tranchées que notre volonté d’être rassurés le voudrait, ni aussi convaincantes, sans nul doute, que le réclame notre secret désir de corroborer nos préjugés ou nos préférences. Twitter et les autres Le constat pourtant s’impose, modeste mais difficilement contestable : c’est à l’occasion de cette campagne de 2012 que les médias sociaux sont entrés en politique, avec Twitter comme chef de file. Certes, ils n’en étaient pas à leur coup d’essai : les primaires du parti socialiste avaient déjà précipité le rapprochement des rédactions « papier » et « web »...

De la directive « TSF » à la directive « SMA...

Le 3 octobre 1989, les Communautés européennes adoptaient une directive « visant la coordination de certaines dispositions législatives, réglementaires (...) des Etats membres relatives à l’exercice d’activités de radiodiffusion télévisuelle » (comprendre « télévision »), connue sous le nom de directive « Télévision sans frontières » ou « TSF ». Le principe de réformes successives y est posé. De premières modifications y ont été apportées en juin 1997. La présente révision fait mention de ce que « les nouvelles technologies de transmission de services de médias audiovisuels rendent nécessaire l’adaptation du cadre réglementaire » dont le champ d’application se trouve étendu, des seuls services de télévision, aux « services de médias audiovisuels » (SMA). Pour une plus juste compréhension, on commencera par rappeler les principales dispositions initiales, avant de considérer quelques-unes des dispositions nouvelles. I. Dispositions initiales De la directive d’octobre 1989, il convient de dégager les principes généraux ainsi que les éléments particuliers qui en assurent la mise en œuvre. A. Principes généraux La directive « TSF...

Cinéma et Internet : vers la fin de la chronologie des...

(article écrit avec Françoise Laugée) L’exploitation cinématographique repose sur une double logique de segmentation chronologique et territoriale. C'est avec la télévision que l'idée d'une chronologie des médias émerge. Dans les années soixante, la fréquentation des salles de cinéma enregistre une baisse constante. Les ménages s'équipent de postes récepteurs et la télévision devient une menace sérieuse pour les salles. La chronologie des médias vient alors définir l'ordre de passage et les délais selon lesquels les divers modes d’exploitation d'une œuvre cinématographique peuvent intervenir, à compter de la date de sortie en salle. Ce n'est en effet qu'après une durée déterminée que les autres formes d'exploitation sont autorisées. Harold Vogel, spécialiste américain des médias, observe que « le séquencement est toujours une décision marketing afin de maximiser les revenus » sur les différents supports (salle, télévision, DVD, vidéo à la demande). L’aménagement des différentes « fenêtres » de diffusion d’une œuvre cinématographique établit en effet des délais entre les différents modes de diffusion d’un film afin d’obtenir une...

Grande-Bretagne : le retour des débats télévisés

Nick Clegg, version britannique de Barack Obama ? A la veille des élections du 6 mai 2010, l’éditorialiste du Guardian s’était hasardé à comparer le chef des libéraux démocrates britanniques, devenu « incontournable », avec l’hôte de la Maison Blanche. Il y a au moins ceci qui les rapproche : la télévision, au premier regard, a fait leur fortune, elle a assuré leur victoire, à un moment décisif de leur carrière. Après une prestation télévisée « réussie », Barack Obama obtenait un triomphe inattendu, en janvier 2008, à l’issue des primaires de l’Iowa, ce qui ouvrait à ce sénateur inexpérimenté la voie d’une victoire assurément historique. Nick Clegg doit pareillement au petit écran l’amorce de son ascension : le 15 avril 2010, il sort largement vainqueur dans un débat télévisé, en direct, où les trois principaux partis s’affrontaient pour la première fois. A chaque élection depuis celle de 1964 en Grande-Bretagne, la question de l'opportunité d'organiser pareils débats s'est posée, entraînant chaque fois le refus...

Internet et la présidentielle française

Au lendemain de l'élection d’Obama, nous avions demandé à Bruno Jeanbart, directeur des études politiques et d'opinion d'OpinionWay, ainsi qu’à Benoît Thieulin, directeur de l'agence internet La Netscouade, d'identifier le rôle d'Internet dans la campagne présidentielle américaine de 2008 (voir REM n°9, p.57). Depuis cette date, les réseaux sociaux, avec Facebook et Twitter pour chefs de file, ont été consacrés solennellement moyens d'information à part entière, à la faveur notamment de leur rôle, négligeable pour certains et décisif pour d’autres, dans les manifestations au sein du monde arabe, au lendemain de l'immolation en Tunisie de Mohammed Bouazizi, en décembre 2010 (voir REM n°18-19, p.60). Parce qu’ils continuent d’innover sur Internet, et également en qualité d’observateurs chercheurs, Bruno Jeanbart et Benoît Thieulin ont accepté de répondre à nos questions, pas les mêmes aujourd’hui que celles d'hier, à quelques semaines seulement de l'élection présidentielle française. Ils nous livrent, chemin faisant, leur appréciation sur le rôle d'Internet, dans les campagnes française et américaine de 2012. • Bruno Jeanbart, «...

Le dilemme des start-up

« It’s important to be clear that Instagram is not going away. We’ll be working with Facebook to evolve Instagram and build the network. We’ll continue to add new features to the product and find new ways to create a better mobile photos experience. The Instagram app will still be the same one you know and love. You’ll still have all the same people you follow and that follow you. You’ll still be able to share to other social networks. And you’ll still have all the other features that make the app so fun and unique. », blog de Kevin Systrom, fondateur et CEO (chief executive officer) d’Instagram, après son rachat par Facebook pour 1 milliard de dollars le 9 avril 2012. « The product, service and brand will continue to be defined and developed separately with the same Tumblr irreverence, wit, and commitment to empower creators. », communiqué de presse de Yahoo! à l’occasion du rachat de Tumblr pour 1,1 milliard de dollars...