Espaces blancs

    444

    Ensemble des fréquences qui, à l’occasion du passage de l’analogique au numérique de la diffusion hertzienne des programmes de télévision, ne sont attribuées ni à l’audiovisuel, ni aux télécommunications. La FCC, l’autorité américaine de régulation des communications a décidé, le 5 novembre dernier, de réserver l’usage de ces espaces blancs aux particuliers. Ainsi, ces fréquences pourront servir à l’ouverture, pour les particuliers, de réseaux sans fil à haut débit, ce que souhaitent depuis plusieurs années Google, Microsoft, Motorola et Intel. C’est en s’inspirant de cette décision américaine que le rapport « France numérique 2012 » a demandé à l’Arcep et au CSA de faire des propositions pour une utilisation optimale des fréquences des espaces blancs.

    REM N°9, Hiver 2008-2009

    LAISSER UN COMMENTAIRE