Consolidation de la presse quotidienne en Italie

245

La fusion des éditeurs de La Repubblica et de La Stampa donne naissance au leader de la presse en Italie, même si RCS Mediagroup reste encore un acteur central avec Il Corriere della Serra.

Après le rachat en octobre 2015 de RCS Libri par Mondadori, qui consolidait l’édition italienne (voir La rem n°37, p.36), la presse quotidienne italienne fait de même avec l’émergence annoncée d’un nouveau géant, issu de la fusion du quotidien turinois La Stampa, l’un des plus anciens quotidiens italiens, avec le groupe Espresso, propriétaire du quotidien romain La Repubblica.

Révélé le 2 mars 2016, l’accord de fusion va donner naissance au leader de la presse en Italie, avec 20 % de part de marché, 5,8 millions de lecteurs et 2,5 millions d’internautes. Cette fusion atteste également des repositionnements en cours des grandes familles du capitalisme italien. L’Espresso, contrôlé par Carlo de Benedetti, sera au cœur du nouvel ensemble (43 % du capital), quand la famille Agnelli sera minoritaire (16 % du capital). Elle disposera toutefois d’une seconde participation avec sa société d’investissement Exor (5 % du capital), laquelle a pris le contrôle de The Economist en août 2015 (voir La rem n°36, p.22). La famille Agnelli, au cœur du capital de Fiat Chrysler et présente au sein du capital de RCS Mediagroup, se désengage donc en partie de ses activités médias en Italie avec la cession de RCS Libri et l’abandon du contrôle sur La Stampa.

Le groupe L’Espresso l’emporte en taille. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 605 millions d’euros en 2015, dont 218 millions d’euros dans la presse écrite, et affiche un résultat de 17 millions d’euros, grâce notamment à ses activités dans la radio. Le nouvel ensemble représentera 750 millions d’euros de chiffre d’affaires, L’Espresso apportant l’essentiel, quand Itedi, la structure qui contrôle La Stampa, mais aussi Il Secolo XIX, représente environ 150 millions d’euros de chiffre d’affaires. Grâce à cette consolidation, le nouvel ensemble devrait pouvoir bénéficier d’économies d’échelle et renforcer son attractivité auprès des annonceurs, le marché de la presse en Italie étant plus qu’ailleurs en difficulté, avec un recul des ventes de 8,7 % en 2015 (contre 3,7 % en France) et 11,4 % en 2014.

Le quotidien milanais Il Corriere della Serra, contrôlé par RCS Mediagroup, où l’on retrouve la famille Agnelli au capital, reste toutefois leader de la presse quotidienne en termes d’audience, devant La Repubblica. Il pourrait lui aussi changer de mains, le groupe de publicité Cairo Communication, propriétaire de la chaîne de télévision La 7 et du club de football turinois ayant annoncé, le 9 avril 2016, avoir lancé une OPA (offre publique d’achat) sur RCS Mediagroup. Le 16 mai 2016, quatre des actionnaires de RCS Mediagroup, Diego Della Valle, Mediobanca, UnipolSai et Pirelli lançaient une contre-OPA, annonçant des surenchères sur le contrôle à venir du géant de la presse en Italie.

Sources :

  • « En Italie, La Repubblica et La Stampa fusionnent », Chloé Woitier, Le Figaro, 3 mars 2016. 
  • « La Stampa et La Repubblica donnent naissance au leader italien de la presse », Olivier Tosseri, Les Echos, 3 mars 2016. 
  • « L’homme d’affaires Urbano Cairo à la conquête de RCS Mediagroup », AFP, 9 avril 2016.
  • « Des actionnaires de RCD Mediagroup lancent une contre-offre », Reuters, 16 mai 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE