L’Allemagne abandonne le projet de moteur européen de recherche en ligne mais l’Europe met les TIC au cœur de sa politique de R&D

410

Fin décembre 2006, le secrétaire d’Etat allemand à l’économie a annoncé le retrait des industriels germaniques du projet franco-allemand de moteur de recherche baptisé Quaero (« je cherche » en latin). Les industriels allemands, qui lancent leur propre programme, baptisé Theseus, préfèrent la recherche sémantique au projet de reconnaissance d’images et de vidéos de Quaero. Au final, le développement du rival européen de Google sera financé exclusivement par l’Etat français et les entreprises françaises, notamment Thomson, France Télécom et Exalead. Son avenir semble toutefois incertain.

En revanche, l’Europe se mobilise pour la R&D sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Le programme cadre communautaire de recherche et de développement technologique 2007-2013 a doté les TIC d’un budget de 9 milliards d’euros, soit 18 % du total du programme.

Sources :

  • « Europe : coup de projecteur sur les TIC », Ludovic Tichit, Le Journal du Net, 23 novembre 2006.
  • « Internet : divorce franco-allemand sur le projet Quaero », Sandrine Cassini, La Tribune, 29 décembre 2006.

LAISSER UN COMMENTAIRE