Les Européens facebookers

394

Une étude publiée en décembre 2007 par l’Ofcom, l’autorité de régulation des médias et des télécoms en Grande-Bretagne, indique que les réseaux sociaux rencontrent un succès certain auprès des Britanniques. Ils sont 39 % parmi les adultes, à avoir visité un site de socialisation comme MySpace ou Facebook en 2006, contre seulement 17 % des Français et 12 % de Allemands. Les internautes britanniques visitent ces sites en moyenne 23 fois par mois.

Alors qu’il ne rassemblait encore qu’environ 10 millions d’internautes en septembre 2006, le site communautaire Facebook, né aux Etats-Unis en 2004 et accessible en Europe depuis 2006, compte près de 60 millions d’inscrits (300 000 nouveaux profils par jour) dont 28 % d’Européens en décembre 2007. Le nombre de profils européens sur Facebook est passé de moins de 2 millions à plus de 16 millions en un an. Avec une croissance en Europe de 422 % entre janvier et juillet 2007, ce « trombinoscope interactif » originaire d’Harvard serait désormais le troisième réseau social le plus consulté par les Européens. Les trois pays européens les plus grands utilisateurs sont le Royaume-Uni avec 7,7 millions de personnes, la Turquie avec 2,2 millions suivis de la France, la Norvège et la Suède, avec environ un million de participants chacun. Faute de version allemande, le réseau social ne parvient pas à s’imposer en Allemagne, face au site local StudiVZ et le nombre de facebookers n’y dépasse guère les 500 000. Facebook sera bientôt traduit en plusieurs dizaines de langues.

Sources : –

  • « Un vent d’Europe sur Facebook », Charly Loufrani et Martine Stefan, cafebabel.com, 5 décembre 2007.
  • « Pour attaquer l’Europe, Facebook lève 60 millions de dollars », Emmanuel Paquette, Les Echos, 13 décembre 2007.
  • « Les Britanniques clients assidus des sites de socialisation », Le Monde, 14 décembre 2007.

LAISSER UN COMMENTAIRE