Ces matières premières dites « critiques » et « stratégiques » qui composent un smartphone

Une cinquantaine de matières premières sont nécessaires à la fabrication d’un smartphone. Pour une part importante de ces matières premières, l’Union européenne est dépendante des pays extracteurs, au premier rang desquels se trouve la Chine, suivie notamment de l’Afrique du Sud, du Congo, des États-Unis, du Brésil et du Chili. En raison des conséquences graves pour l’industrie et l’économie en général qu’engendreraient des ruptures d’approvision­nement, certaines de ces matières premières sont répertoriées comme « critiques » par l’Union européenne. D’autres encore sont qualifiées de « stratégiques » du point de vue de la France, car de première nécessité pour mener sa politique économique, énergétique et de défense.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here